Brandon McIntyre maintenant accusé du meurtre de sa conjointe, morte mardi

MONTRÉAL — La Couronne a porté une accusation de meurtre au deuxième degré contre le Montréalais dont la conjointe est décédée à la suite d’une agression présumée le week-end dernier.

Brandon McIntyre, âgé de 32 ans, avait initialement été accusé de voies de fait graves contre Rebekah Harry, âgée de 29 ans, qui avait été gravement blessée, samedi matin, dans un logement de l’arrondissement de LaSalle. 

Mais Mme Harry est décédée à l’hôpital mardi, après avoir passé plusieurs jours dans un état critique, dans le coma. Lors d’une brève comparution, vendredi à Montréal, la Couronne a donc fait passer l’acte d’accusation à celui de meurtre au deuxième degré. 

McIntyre a également été accusé vendredi d’avoir agressé une autre femme, à la même date. Le Service de police de la Ville de Montréal affirme que les deux événements sont liés.

Les groupes de défense des victimes de violence conjugale au Québec ont sonné l’alarme face à une vague de féminicides cette année. Dans un contexte de pandémie et de confinement, le phénomène a pris de l’ampleur depuis le début de l’année. 

Mme Harry est la septième femme, au moins, à être tuée dans une affaire de violence conjugale présumée depuis sept semaines au Québec. Dans le passé, on comptait en moyenne une douzaine de féminicides par année.

Laisser un commentaire