Brenda Robertson, première femme députée du Nouveau-Brunswick, est décédée

FREDERICTON — Brenda Robertson, qui a été la première femme élue à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick et la première femme ministre de la province, s’est éteinte à l’âge de 91 ans.

Mme Robertson est décédée mercredi à Riverview, entourée de sa famille et du personnel de l’établissement de soins de longue durée qui s’occupait d’elle.

Elle avait été élue pour la première fois à l’Assemblée législative en 1967 avec les progressistes-conservateurs. En 1970, elle avait été nommée pour la première fois au cabinet en tant que ministre de la Jeunesse, et avait été réélue quatre fois par la suite. Elle a été nommée au Sénat en 1984 et y a siégé jusqu’en 2004.

Brenda Robertson s’est surtout fait connaître pour son travail en tant que ministre de la Santé. Elle a notamment contribué à la mise en oeuvre du programme de soins de santé à domicile au Nouveau-Brunswick.

Mme Robertson était aussi connue pour sa défense inlassable des Canadiens de l’Atlantique. Elle était membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick et de l’Ordre du Canada.

Le premier ministre Blaine Higgs a présenté ses condoléances à la famille dans une déclaration écrite, affirmant que Mme Robertson avait «fait tomber des barrières et été un modèle pour plusieurs générations de femmes».

 

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire