Brève histoire des accidents de sous-marins au fil des décennies

BANGKOK — Les recherches se poursuivaient vendredi pour retrouver un sous-marin indonésien qui manque à l’appel depuis quelques jours.

Un navire de guerre australien doté d’équipements sophistiqués est arrivé sur place, au large de l’île de Bali. De multiples autres navires, sous-marins et avions provenant de différents pays participent aux opérations de secours.

Les secouristes calculent que les 53 membres d’équipage à bord du KRI Nanggala 402 auront épuisé tout l’oxygène dont ils disposaient tôt samedi matin. Il est aussi possible que le sous-marin ait été écrasé par la pression s’il a chuté trop profondément.

Voici un bref compte-rendu des accidents de sous-marins au fil des décennies.

___

RUSSIE: Quatorze membres d’équipage ont perdu la vie à bord d’un sous-marin nucléaire dans la mer de Barents en 2019, quand un incendie a produit une fumée toxique. Le Kremlin a refusé d’identifier le navire, mais la presse russe a dit qu’il s’agissait du Losharik, un sous-marin nucléaire de recherches capable de plonger à plus de 900 mètres.

La Russie a aussi perdu 20 marins à bord du Nerpa, un sous-marin nucléaire qui appartenait à sa flotte du Pacifique, quand un système de lutte aux incendies a été activé accidentellement en 2008.

Le 12 août 2000, une explosion à bord du sous-marin nucléaire Koursk a causé la perte des 118 membres d’équipage.

___

ARGENTINE: Le sous-marin ARA San Juan est disparu le 15 novembre 2017, tuant les 44 membres d’équipage, au moment où il rentrait à sa base de Mar del Plata après des exercices. L’épave a été retrouvée près d’un an plus tard par la firme américaine Ocean Infinity, à une profondeur d’environ 900 mètres, à l’est de la péninsule patagonienne de Valdes.

Une enquête parlementaire a attribué la catastrophe à l’ineptitude des commandants militaires et aux contraintes budgétaires. Le sous-marin avait été coupé en deux au moment d’être remis à neuf entre 2008 et 2014, et des experts croient que cela pourrait avoir compromis sa sécurité.

___

CHINE: Le Great Wall Ming 361 a été porté disparu en 2003 entre Shandong et la Corée du Nord. Les 70 membres d’équipage ont suffoqué quand les moteurs diesel ont fait défaut et consommé tout l’oxygène disponible. C’était la première fois que la Chine témoignait d’un accident mortel de sous-marin.

___

FRANCE, ISRAËL, LES ÉTATS-UNIS ET L’UNION SOVIÉTIQUE ont tous perdu des sous-marins en 1968. Le Minerve français n’a été retrouvé qu’en 2019, au large de son port d’attache de Toulon. Il avait coulé par mauvais temps deux jours après la disparition du INS Dakar israélien dans l’est de la Méditerranée, avec plus de 60 personnes à son bord. Le sous-marin a été retrouvé en 1999 à près de trois kilomètres sous la surface, entre Crête et Chypre. Le K-129 soviétique et le USS Scorpion américain sont aussi disparus en 1968.

___

La FRANCE a également perdu le sous-marin Eurydice et ses 57 membres d’équipage en 1970, quand il a explosé au large de Toulon.

___

La catastrophe américaine la plus meurtrière est survenue le 10 avril 1963, quand le sous-marine nucléaire USS Thresher est disparu lors d’une plongée d’essai à environ 360 kilomètres au large de Cape Cod, au Massachusetts. Les 129 membres d’équipage ont perdu la vie. Des documents dévoilés en 2020 révèlent que le sous-marin a été écrasé par la pression, à plus de 240 mètres sous la surface. La catastrophe a contribué à des améliorations sécuritaires.

___

AUSTRALIE: Le sous-marin AE1 est disparu au large de la Nouvelle-Guinée en septembre 1914, avec 35 marins australiens, britanniques et néo-zélandais à son bord. Il s’agissait du premier sous-marin allié perdu pendant la Première Guerre mondiale. Il a été retrouvé par 300 mètres de fond en décembre 2017, soit plus de 100 ans plus tard.

——

INDONÉSIE: des responsables de la marine croient qu’un problème électrique pourrait avoir empêché le KRI Nanggala 402 de remonter d’urgence à la surface. Un objet qui pourrait être le sous-marin a été repéré à environ 50 ou 100 mètres sous la surface de l’océan, mais le navire pourrait aussi être tombé à 600 ou 700 mètres. Sa coque n’est conçue pour résister qu’à une profondeur d’environ 200 mètres. 

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire