Brexit: Affaires mondiales Canada s’inquiète «d’actes de violence»

OTTAWA — Affaires mondiales Canada recommande la prudence aux Canadiens qui se trouvent au Royaume-Uni et les met en garde contre d’éventuelles violences dans la foulée des plus récents développements du Brexit.

L’agence fédérale y va de cette mise en garde après que les élus britanniques eurent de nouveau été incapables de s’entendre sur la marche à suivre pour sortir de l’Union européenne.

Affaires mondiales prévient que des «actes de violence» et des confrontations sont possibles près du parlement et de l’abbaye de Westminster, à Londres.

On conseille aux Canadiens d’éviter les secteurs où les manifestations se produisent et la proximité des stations de métro.

L’agence fédérale recommande toujours une «vigilance accrue» en raison de la menace terroriste au Royaume-Uni.

Les parlementaires britanniques ont rejeté vendredi pour la troisième fois l’accord de divorce négocié par la première ministre Theresa May, ce qui signifie que le Royaume-Uni sortira probablement de l’Union européenne sans entente le mois prochain.