Brouillard Lessard devait comparaître en mai à la Commission des troubles mentaux

MONTRÉAL — L’homme accusé d’avoir tué une policière de la SQ avait des antécédents de problèmes de santé mentale et il avait été déclaré non criminellement responsable au moins cinq fois pour des infractions passées.

Isaac Brouillard Lessard, âgé de 35 ans, a été abattu par des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) après avoir attaqué mortellement la sergente Maureen Breau, lundi soir, à Louiseville, en Mauricie. Son collègue de la SQ a été blessé lors de cette intervention.

L’avocat de M. Brouillard Lessard, Yanick Péloquin, a déclaré que son client devait comparaître en mai prochain devant la Commission d’examen des troubles mentaux du Québec. 

Ce tribunal administratif avait conclu en mars 2022 que M. Brouillard Lessard posait un risque important pour la sécurité publique, mais que ce risque pouvait être contrôlé adéquatement s’il était correctement surveillé.

Cette décision de mars 2022 est l’une des nombreuses rendues par la Commission au sujet de M. Brouillard Lessard depuis 2014.

Les dossiers judiciaires montrent que l’homme avait fait l’objet de cinq verdicts de non-responsabilité criminelle depuis 2014 pour diverses accusations, dont voies de fait armées et menaces.

M. Brouillard Lessard était en probation au moment des faits lundi, après avoir plaidé coupable à une agression en 2021. En avril 2022, il avait été libéré sous condition et condamné à 200 heures de travaux d’intérêt général et à deux ans de probation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.