C.-B. et T.-N.-O.: d’importants feux de forêt menacent des communautés

KEREMEOS, C.-B. — Le service de lutte aux incendies de forêt de la Colombie-Britannique utilise désormais une combinaison d’outils pour contrôler un feu qui fait rage dans le sud de la région de l’Okanagan.

Le responsable de l’information au BC Wildfire Service, Mikhail Elsay, a expliqué que des brûlages contrôlés étaient prévus dimanche dans le but de maîtriser le grand incendie qui brûle depuis plus d’une semaine.

Le service a également donné à des équipes le mandat de mettre en place des systèmes de gicleurs pour protéger les propriétés dans le nord-est de la zone.

Le feu de forêt de près de 60 kilomètres carrés est situé à environ 21 kilomètres au sud-ouest de Penticton. Il a entraîné un ordre d’évacuation de plus de 500 propriétés et mis plus de 1000 autres sous alerte de devoir partir à court terme.

Le service dispose d’un équipage de 381 pompiers, 16 hélicoptères et 43 pièces d’équipement lourd pour aider à combattre l’incendie.

Entre-temps, plus au nord, les autorités des Territoires du Nord-Ouest surveillent de près un incendie du côté ouest du lac Marian qui s’est rallumé après avoir été en dormance sous terre pendant une longue période.

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles a déclaré que l’incendie s’est étendu à environ 65 kilomètres carrés et brûle à environ 38 kilomètres au sud-est de Whati. Il est très visible pour les gens de Behchoko et parfois pour ceux de la capitale, Yellowknife.

Le ministère ajoute que les vents forts du sud devraient provoquer une croissance importante des flammes, ce qui peut entraîner de grandes quantités de fumée et de cendres.

Les chercheurs affirment que les incendies pouvant éclater dans les forêts arctiques, subarctiques et boréales du nord, pourraient devenir plus courants en raison du changement climatique.

Les autorités surveillent également un incendie de forêt situé à environ 30 kilomètres à l’est de Tulita, qui connaît une activité accrue en raison de l’augmentation des vents; il provoque une fumée importante.

Plus de 3800 kilomètres carrés de terres ont été brûlés par 189 incendies de forêt jusqu’à présent cette année dans les Territoires du Nord-Ouest.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.