C.-B.:fin de l’évacuation à Delta après un incendie dans une tourbière

DELTA, C.-B. – Les autorités ont mis fin à l’avis d’évacuation qui était en vigueur près de Delta, au sud de Vancouver, en Colombie-Britannique et le commerce a repris dans le quartier industriel.

L’incendie de 78 hectares qui sévit à Burns Bog, une réserve naturelle de tourbière, est maintenant contenu à 50 pour cent. Le chef du service d’incendie de Delta, Dan Copeland, espère que les 80 pompiers maîtriseront complètement le feu d’ici la fin de la journée, mardi.

Des commerces avaient été évacués alors qu’un incendie s’était déclaré, dimanche, dans la zone protégée.

L’autoroute 17, qui longe la tourbière, demeure cependant fermée, car les premiers répondants l’empruntent pour atteindre le brasier.

Plus d’une vingtaine d’entreprises du quartier industriel Tilbury, incluant un moulin à bois, ont été évacuées en raison de hautes flammes. Les pompiers ont réussi à épargner tous les bâtiments.

Les températures plus fraîches, lundi, et de la pluie tôt mardi matin ont permis d’améliorer la situation.

Les autorités, qui continuent de chercher les causes de l’incendie, doivent faire une autre mise à jour plus tard mardi.

Environ 90 pour cent de la tourbière de Burns Bog, en banlieue de Vancouver, devrait se régénérer dans les années à venir, affirme la société de conservation de l’endroit. Cependant, il faudra peut-être un siècle avant que l’ensemble du secteur se remette du brasier qui a ravagé la réserve naturelle, lundi.

Selon Eliza Olson, fondatrice de la Société de conservation Burns Bog, la réserve naturelle de Delta, d’une superficie de 30 kilomètres carrés, est considérée comme la région sauvage urbaine non développée la plus importante en Amérique du Nord.

«Puisque c’est à l’embouchure du fleuve Fraser, c’est un estuaire de tourbière haute. Normalement, on ne retrouve pas de tourbière haute aussi loin au sud», a expliqué Mme Olson.

Burns Bog, l’une des plus importantes tourbières d’Amérique du Nord, représente un défi pour les pompiers puisque les flammes peuvent brûler sous la tourbe sèche, dissimulées.