C.-B.: un policier tué et un autre grièvement blessé lors d’une avalanche

NELSON, C.-B. — Un policier qui n’était pas en service est décédé dans une avalanche dans le sud-est de la Colombie-Britannique, lundi, moins d’une semaine après qu’Avalanche Canada a prévenu que le manteau neigeux dans une grande partie de l’Ouest canadien était «effrayant».

«Certains experts comparent le manteau neigeux actuel à celui de 2003, qui a été l’une des pires années jamais enregistrées pour les décès causés par des avalanches», écrivait récemment Avalanche Canada dans un message publié sur son site Web.

Sur sa page Facebook, la Ville de Nelson a annoncé que l’un de ses agents était mort près de Kaslo, en Colombie-Britannique, en raison d’une avalanche, tandis qu’un autre membre de son service a été grièvement blessé. Aucun des deux policiers n’était en devoir à ce moment.

La police de Nelson a expliqué que les deux hommes faisaient de la motoneige à environ 70 kilomètres au nord de la municipalité lorsqu’ils ont été ensevelis.

Aucun autre détail n’était disponible dans l’immédiat, mais le corps policier a assuré qu’il allait fournir plus d’informations dans les prochains jours.

Le site Web d’Avalanche Canada évaluait les risques d’avalanches pour cette région à un niveau trois, sur une échelle qui compte cinq paliers, ce qui signifie que le danger était «considérable».

«Des périodes de sécheresse et de temps froid ont créé de nombreuses couches problématiques dans le manteau neigeux», mentionnait Avalanche Canada, qui précisait que de telles conditions survenaient «seulement une fois tous les 10 ou 20 ans».

«Les accumulations de neige varient d’une province à l’autre, mais dans la plupart des régions, des motoneigistes ont déclenché de grandes avalanches effrayantes avec des conséquences importantes», a affirmé Avalanche Canada.

Le premier ministre Justin Trudeau a publié un message de soutien sur les médias sociaux à la suite du drame, dans lequel il a mentionné avoir appris le décès du policier «avec une immense tristesse».

«À sa famille et à ses amis, les Canadiens sont avec vous. Et au policier qui a été blessé, nous vous souhaitons un rétablissement rapide et complet», a écrit le premier ministre.

Le plus jeune frère de M. Trudeau, Michel, est décédé à l’âge de 23 ans dans une avalanche en Colombie-Britannique, en 1998.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.