C2 à Montréal: Chelsea Manning rappelle aux citoyens qu’ils ont du pouvoir

MONTRÉAL — Le citoyen a du pouvoir et il doit s’en servir, a plaidé jeudi la militante Chelsea Manning, qui a pris la parole lors du symposium C2 à Montréal.

Chelsea Manning est cet ancien soldat appelé Bradley Manning, de l’armée américaine, expert en sécurité et lanceur d’alerte, qui est à l’origine de la fuite de documents militaires confidentiels publiés par Wikileaks en 2010. Il avait été condamné à la prison et c’est en prison qu’il s’était déclaré transgenre. C’est finalement Barack Obama qui a commué sa peine d’emprisonnement.

Aujourd’hui en liberté, Chelsea Manning est aussi devenue militante pour les droits des LGBTQ+.

Lors de son intervention à C2, jeudi à Montréal, elle a plaidé pour le pouvoir citoyen, un pouvoir politique de changer les choses. Tout ce qu’on fait tous les jours a une importance politique, a-t-elle soutenu. Même ne rien faire est politique.

Elle a aussi plaidé pour l’importance de soutenir les personnes emprisonnées parce qu’elles ont défendu des droits ou parce qu’elles font partie de minorités, que ce soit par des lettres, des messages.