Cadavre trouvé à Montréal après cinq appels à la police: enquête confiée au BEI

MONTRÉAL — La découverte du cadavre d’une femme dans une résidence après cinq visites de policiers de Montréal à autant de dates différentes fait désormais l’objet d’un examen du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI). 

Le cadavre de la dame âgée de 65 ans a été trouvé le 17 février dernier, près d’un mois après que des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se soient déplacés chez elle pour la première fois.  

Ce jour-là, le 21 janvier, une personne a contacté les services d’urgence car elle aurait été sans nouvelles de la dame, une membre de sa famille qui résidait à Montréal.   

Le BEI relate que des policiers du SPVM se seraient rendus au domicile de l’aînée. Celle-ci leur aurait dit qu’elle s’isolait volontairement, car elle craignait d’attraper la COVID-19. Les policiers auraient ensuite quitté les lieux.   

D’autres appels invitant les policiers à faire des vérifications au même domicile ont été effectués les 8, 12 et 16 février. À chaque fois, des policiers n’ont pas obtenu de réponse et ils auraient fait le tour du domicile pour s’assurer qu’il n’y avait rien de suspect. Au moins deux fois, ils auraient posé quelques questions à des voisins avant de quitter les lieux.   

Le BEI ajoute que le 17 février, lors d’un autre appel pour le même motif et devant une nouvelle impossibilité d’entrer en contact avec la dame, les policiers ont demandé les services d’un serrurier.   

Ils ont peu après découvert la femme sans vie à l’intérieur du domicile.   

Le BEI signale que lorsque l’appelant a téléphoné aux services d’urgence le 12 février, un policier lui aurait suggéré de se munir d’une ordonnance afin de permettre l’entrée dans le domicile.   

Le travail des huit enquêteurs du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

Laisser un commentaire