Cadeau de WE Charity: Morneau n’a pas mal agi, conclut le commissaire à l’éthique

OTTAWA — Le commissaire fédéral à l’éthique a conclu que l’ancien ministre des Finances Bill Morneau n’avait pas délibérément mal agi en ne divulguant pas un cadeau reçu de l’organisme WE Charity.

Le commissaire Mario Dion estime que M. Morneau «croyait sincèrement» qu’il avait payé la totalité du coût de deux voyages que des membres de sa famille et lui ont effectués en 2017 en Équateur et au Kenya pour visiter des projets humanitaires que WE mène dans ces pays.

Dès que M. Morneau a appris en juillet que WE avait en fait couvert 41 000 $ de dépenses pour ces voyages, il a remboursé l’organisme de bienfaisance, selon M. Dion.

Parce qu’il a immédiatement pris «les mesures correctives appropriées», l’ancien ministre n’a pas accepté de cadeau de WE, conclut le commissaire dans une lettre transmise à M. Morneau.

L’invitation de WE à prendre connaissance de ses projets sur le terrain visait à inciter la femme de M. Morneau à faire un don à l’organisme de bienfaisance, mais M. Dion a accepté l’explication de M. Morneau selon laquelle il n’a pas été impliqué dans la décision subséquente de sa femme de faire deux généreux dons par l’entremise de la fondation familiale.

M. Dion continue d’enquêter sur la question de savoir si M. Morneau a enfreint la Loi sur les conflits d’intérêts en ne se récusant pas de la décision du Cabinet de verser 43,5 millions de dollars à WE Charity pour gérer un vaste programme de bourses d’études pour le bénévolat étudiant, qui a finalement été annulé dans la controverse.

Laisser un commentaire