Campagne de vaccination: Legault accuse Trudeau de faire la «leçon» aux provinces

OTTAWA — Les tensions Québec-Ottawa sont ravivées à la veille de la première rencontre de 2021 entre Justin Trudeau et l’ensemble des premiers ministres des provinces.

Mardi, M. Trudeau manifestait son impatience de voir les précieux vaccins commandés par Ottawa dormir dans les congélateurs au lieu d’être injectés «dans les bras des Canadiens vulnérables». Mercredi, François Legault a répliqué que c’était au gouvernement fédéral d’accélérer la cadence et de fournir davantage de vaccins. 

«Au lieu de faire la leçon aux provinces sur les normes dans les CHSLD et sur les vaccins qu’il s’occupe d’abord de nous approvisionner plus rapidement en vaccins et qu’il s’occupe, aussi, de mieux contrôler le suivi auprès des voyageurs qui reviennent au Canada», a lancé le premier ministre du Québec en conférence de presse.

Pour le moment, 38 984 doses de vaccins ont été administrées au Québec sur les quelque 87 500 doses reçues.

À terme, Québec estime être capable de vacciner 250 000 personnes par semaine. «Ils peuvent en envoyer des doses au fédéral, on est capables de les prendre», a renchéri le ministre de la Santé, Christian Dubé, mercredi. 

M. Trudeau discutera de la campagne de vaccination avec les premiers ministres des provinces lors d’une rencontre téléphonique jeudi. Il a laissé entendre cette semaine qu’elle pourrait être plus rapide, disant qu’il partage l’impatience des Canadiens à ce sujet. 

Son ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, qui participera à la rencontre, a dit que le gouvernement fédéral était prêt à appuyer les provinces qui auraient besoin de soutien pour accélérer la cadence. 

Il est prévu qu’Ottawa livre aux provinces 1,2 million de doses d’ici la fin du mois de janvier. «Ça veut dire 233 000 pour le Québec d’ici la fin janvier. Nous, on est capables d’utiliser ça en une semaine», a insisté M. Legault. 

Comme ils en ont maintenant l’habitude, le Parti conservateur du Canada et le Bloc québécois se sont empressés de se porter à la défense M. Legault. 

«Au lieu de blâmer les provinces, Trudeau devrait travailler avec elles. François Legault a été clair, il y a des lacunes en matière d’approvisionnement», a écrit le chef conservateur Erin O’Toole, sur Twitter. 

«Justin Trudeau s’isole dans une tour d’ivoire où lui seul peut avoir raison (…) et où il nourrit sa volonté de centraliser les pouvoirs à Ottawa», a critiqué le chef bloquiste Yves-François Blanchet sur le même réseau social. 

La réponse du lieutenant politique de M. Trudeau au Québec, Pablo Rodriguez, ne s’est pas fait attendre.

«Près de 50 000 doses de vaccin dorment dans des congélateurs au Québec. C’est plus de la moitié des doses livrées. Les livraisons s’accélèrent. On doit accélérer la cadence», a-t-il lancé, également sur Twitter. 

Laisser un commentaire