Campagne en temps de crise: Mackay et O’Toole font encore appel aux dons

OTTAWA — Prenez votre temps avant de solliciter un appui à la campagne, prévoyez de changer vos plans et surtout — ne soyez pas complaisant.

C’est le conseil que l’aile de la Nouvelle-Écosse de la campagne à la direction du Parti conservateur de Peter MacKay a diffusé le week-end dernier; les organisateurs ont discuté de la façon de rester sur les rails de la campagne malgré une demande du parti de suspendre leurs efforts au moment où le pays est aux prises avec la pandémie de COVID-19.

La réunion du 29 mars comprenait également une discussion sur la nécessité pour la campagne de M. MacKay de recueillir 40 000 $ au cours du mois prochain en Nouvelle-Écosse.

«Nous avons une bonne avance dans chaque province, mais nous ne pouvons pas nous permettre de faire preuve de complaisance», a déclaré Rick Perkins, président de l’Atlantique pour la campagne, lors de la réunion.

Un enregistrement de l’appel a été obtenu par La Presse canadienne. Son authenticité a été vérifiée par la campagne de M. MacKay.

Sur l’enregistrement, M. Perkins dit être conscient que certaines personnes ont des inquiétudes quant au fait de poursuivre la campagne.

«Vous devriez être à l’aise de le faire, et il est évident que c’est une approche graduelle lorsque vous parlez à quelqu’un avant d’entrer dans la question du leadership», déclare M. Perkins.

«Vous commencez généralement par leur demander comment ils vont et vous prenez lentement le chemin (de la campagne).»

L’appel est intervenu trois jours après que le comité organisateur de la course à la direction du parti eut retardé le processus, qui devait se conclure le 27 juin.

Le comité doit discuter à nouveau le 1er mai pour déterminer les prochaines étapes, mais en attendant, il a indiqué qu’il ne traitera pas les dons et a demandé aux candidats de ne pas contacter les membres.

Lors de l’appel, les organisateurs pour la campagne de M. MacKay en Nouvelle-Écosse ont dit qu’ils demanderaient aux gens d’envoyer des chèques qui seront retenus jusqu’à ce que les dons puissent reprendre, notant qu’ils auront besoin de l’argent lorsque le processus sera relancé.

«La campagne de financement va être difficile, donc si quelqu’un peut faire un don, a la possibilité de faire un don, dès maintenant, faites-le», a déclaré Scott Armstrong, président en Nouvelle-Écosse pour la campagne de M. MacKay.

«La campagne doit se poursuivre», ajoute-t-il.

La même tactique est utilisée par l’équipe de campagne d’Erin O’Toole, qui a également activement contacté les membres et sollicité des dons ces derniers jours.

M. MacKay n’était pas sur l’appel, bien que sa participation avait été prévue.

Alors que le comité organisateur de la course à la direction a cité les défis logistiques créés par les mesures de distanciation physique dans sa décision de retarder le processus, le parti avait également été sous pression pour des raisons éthiques. Beaucoup ont fait valoir qu’il était inapproprié de demander des fonds ou de parler de politique partisane pendant une urgence nationale.

M. MacKay avait appelé à accélérer la course, citant la nécessité pour le parti d’avoir un chef permanent en place pour naviguer dans la crise.

M. O’Toole, et un autre candidat, Derek Sloan, avaient plaidé pour le report de la course. La candidate Leslyn Lewis ne s’était pas prononcée.

Sa campagne se poursuit également; vendredi, elle a annoncé son premier endossement de la part d’un député élu, le Néo-Brunswickois Richard Bragdon.

Bien que M. O’Toole a demandé un report, sa campagne a déclaré qu’elle n’avait pas d’autre choix que de continuer, car l’équipe veut également être prête lorsque la course reprendra officiellement.

Son porte-parole a déclaré qu’ils essayaient de se concentrer sur les efforts de réponse à la pandémie.

Les plus populaires