Canada: hausse en un an de la dette à la consommation à cause des hypothèques

TORONTO — Une forte reprise du marché immobilier canadien et un ralentissement du remboursement des prêts hypothécaires existants ont provoqué au second trimestre de cette année une augmentation de 2,8 % de la dette à la consommation au Canada par rapport à la même période en 2019.

Le plus récent rapport d’Equifax Canada sur les conditions du crédit à la consommation précise que la hausse des soldes des prêts hypothécaires a contribué à faire monter l’endettement moyen par personne à 73 532 $, un montant plus élevé de 2,2 % qu’un an plus tôt.

Entre-temps, l’endettement non hypothécaire moyen a diminué alors que les cartes de crédit, les prêts automobiles et les marges de crédit ont subi le contrecoup de l’arrêt de l’activité économique dans la plupart des régions pendant la pandémie de COVID-19.

Par ailleurs, Equifax Canada a observé que le taux de défaillance de plus de 90 jours, c’est-à-dire le pourcentage d’utilisateurs de crédit ayant trois paiements ou plus en retard pour les prêts non hypothécaires, a augmenté de 10,6 % depuis le second trimestre de 2019.

Parmi les provinces, le Québec a affiché cette année le deuxième plus faible taux de défaillance de 90 jours, derrière celui de la Colombie-Britannique et devant ceux de l’Ontario et de l’Île-du-Prince-Édouard, dans l’ordre.

Le taux de défaillance le plus élevé a été relevé au Nouveau-Brunswick, devant ceux de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Nouvelle-Écosse.

 

 

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires