Canada: pire creux des ventes au détail en décembre dernier depuis avril précédent

OTTAWA — Les ventes au détail au Canada ont affiché en décembre dernier leur diminution la plus marquée depuis le creux d’avril provoqué par la pandémie de COVID-19. 

Statistique Canada précise vendredi que ces ventes de décembre ont reculé de 3,4 % pour atteindre 53,4 milliards $, et qu’elles ont diminué dans 9 des 11 sous-secteurs, lesquels représentaient 83,6 % des ventes au détail.   

Les ventes qui excluent les ventes des stations-service et des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont également affiché leur plus faible croissance depuis avril. Elles ont reculé de 4,6 % en décembre sous l’effet de la baisse des ventes des magasins de marchandises diverses, des magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires, ainsi que des magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres.   

Exprimées en volume, les ventes au détail ont reculé de 3,6 % en décembre.   

Statistique Canada explique qu’en raison d’une recrudescence des cas de COVID-19 au Canada, les gouvernements provinciaux ont réinstauré en décembre des mesures d’éloignement physique, lesquelles ont eu une incidence directe sur le secteur du commerce de détail.   

Les ventes ont diminué dans toutes les provinces en décembre. La baisse en Ontario a été mesurée à 6,5 % comparativement à 0,3 % au Québec.  

Par ailleurs, l’agence fédérale signale que sur une base non désaisonnalisée, les ventes du commerce de détail en ligne ont atteint un sommet inégalé il y a deux mois, en hausse de 69,3 % d’une année à l’autre pour atteindre 4,7 milliards $.

Laisser un commentaire