Canada: plus forte hausse des dépenses en médicaments que pour les hôpitaux

OTTAWA — Une analyse des dépenses en santé faites au Canada cette année démontre que celles consacrées aux médicaments ont augmenté plus rapidement que celles dédiées aux hôpitaux ou aux médecins.

Selon l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), le Canada devrait dépenser 33,7 milliards $ en médicaments prescrits en 2018, ce qui se traduit par une hausse annuelle d’environ 4,2 pour cent comparativement à 4 pour cent pour les hôpitaux et 3,1 pour cent pour les médecins.

L’étude publiée mardi signale que les dépenses en médicaments augmentent plus vite que les autres grands secteurs de dépenses de santé, et qu’une proportion importante est dirigée vers les médicaments onéreux utilisés par un faible nombre de bénéficiaires.

Le total des dépenses de santé devrait atteindre 6839 $ par habitant cette année au Canada, en moyenne, les montants les plus élevés étant relevés en Alberta, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Colombie-Britannique et en Ontario. Le total national se compare à ceux relevés en France, en Australie et au Royaume-Uni, mais est beaucoup plus faible que celui de 12 865 $ compilé l’an dernier aux États-Unis.

Même si de 2006 à 2016, le pourcentage de personnes âgées dans la population canadienne a augmenté de 13,2 à 16,5 pour cent, la part des dépenses de santé du secteur public pour les Canadiens âgés de 65 ans et plus n’a augmenté que de 44,6 à 44,8 pour cent. 

L’analyse de l’ICIS ajoute que 28,3 pour cent des dépenses en santé au Canada vont aux hôpitaux. Les médicaments accaparent 15,7 pour cent des dépenses, un peu plus que les médecins, à 15,1 pour cent.

Les dépenses restantes, 41 pour cent, sont consacrées à d’autres produits et services de santé, notamment les établissements de soins de longue durée et les professionnels paramédicaux.

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie