Cannabis illégal: la SQ promet la vigilance pour contrer la production et la vente

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) assure que malgré l’existence de mesures législatives autorisant certaines activités liées au cannabis, elle poursuivra ses efforts pour contrer les producteurs et vendeurs de cannabis qui agissent en dehors du cadre juridique.

La police rappelle que la production, la possession dans un but de trafic, la vente sur le marché noir, l’importation et l’exportation de cannabis demeurent des infractions criminelles ou pénales. Toute plantation de cannabis sans certification ou licence émises par Santé Canada est aussi interdite.

La Sûreté du Québec affirme que pendant la saison des cultures extérieures illicites de cannabis, ses enquêteurs et patrouilleurs seront à l’affût des comportements suspects et feront des interventions pour localiser les productions extérieures illégales. Ils chercheront ainsi à identifier les producteurs, procéder à des arrestations, éradiquer des plants et contrer l’approvisionnement illicite.

La SQ ajoute que la culture et la vente de cannabis non autorisées alimentent le marché noir et génèrent d’importants revenus qui peuvent servir à financer des activités criminelles.

La police invite les citoyens à être attentifs à certains indices qui laissent présager la présence d’une culture illégale: les allées et venues fréquentes de véhicules inconnus, la présence de véhicules sans conducteur stationnés près des champs, l’existence de sentiers battus inhabituels sur les terres, la dissimulation d’outils et produits de jardinage et la présence de repères visuels, comme par exemple des rubans de couleur accrochés aux arbres. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.