Le mauvais temps cause plusieurs carambolages en Ontario

BARRIE, Ont. — Une combinaison de vents violents et de neige a provoqué le chaos sur les autoroutes du sud de l’Ontario, lundi, et a plongé dans le noir des milliers d’Ontariens.

Un carambolage important sur l’autoroute 400, près de Barrie, a fait plusieurs blessés mineurs. Selon les pompiers locaux, l’accident impliquait plus de 70 véhicules et a nécessité une fermeture de l’autoroute dans les deux directions.

Les conditions routières du secteur étaient médiocres, a indiqué le sergent de la Police provinciale de l’Ontario, Kerry Schmidt. La neige et le vent rendaient la visibilité nulle, a-t-il ajouté.

Samantha Hoffman, la porte-parole du service de sécurité incendie de Barrie, a indiqué que les collisions étaient survenues vers 10 h en direction sud. Un déversement de diesel de 500 litres causé par l’accident était maintenant maîtrisé, a-t-elle précisé.

Les autorités policières devaient gérer plusieurs autres carambolages dans la province, lundi. Sept personnes ont dû être hospitalisées, dont certaines avec des blessures graves, dans la foulée d’un accident impliquant 18 véhicules survenu à Champlain, dans l’est de l’Ontario.

Un autre carambolage, cette fois-ci avec 20 véhicules, a eu lieu en matinée sur l’autoroute 11, près de Orillia, au nord de Toronto. Il n’y a pas eu de blessé grave dans cet événement, a indiqué le sergent Jason Folz.

Quelques heures plus tôt, un accident comprenant 15 véhicules s’est déroulé sur l’autoroute 115, près de Peterborough. Là non plus, on n’a pas recensé de blessé grave.

Les vents forts qui ont déferlé sur la province en fin de journée dimanche jusqu’à lundi ont également provoqué des pannes de courant. Hydro One a indiqué que plus de 175 000 personnes avaient perdu l’électricité pendant les 24 heures de la tempête.

La porte-parole Alicia Sayers a assuré que le courant était rétabli pour la majorité des clients, mais il y a encore des centaines de pannes qui affectent environ 9000 personnes dans la province.

Environnement Canada a indiqué que les vents commençaient à se calmer, mais ce n’est pas complètement fini encore, a-t-on prévenu.

«Ça commence à diminuer, mais nous n’en sommes pas complètement sortis. Il y a encore des problèmes de poudrerie dans une grande partie de la province», a déclaré Gerald Cheng.