Catherine Lemay nommée directrice nationale de la protection de la jeunesse

QUÉBEC — Catherine Lemay a été nommée par Québec pour assumer la nouvelle responsabilité de directrice nationale de la protection de la jeunesse. 

La création de ce poste était l’une des recommandations de la commission Laurent sur le droit des enfants et la protection de la jeunesse, qui vise à s’assurer de la cohérence des interventions de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). 

Mme Lemay, qui est actuellement présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est, entrera en fonction le 29 mars prochain. 

Elle a pour mandat «d’entamer une réflexion» sur les services de protection de la jeunesse, mais aussi sur l’avenir de la loi qui l’encadre et le rôle des différents intervenants dans le processus.

Dans un communiqué, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a affirmé que cette nomination «est un important pas pour procéder (aux) changements cruciaux» qu’il souhaite implanter à la DPJ et dans la loi.

Il s’est dit heureux de donner suite à la recommandation de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ).

La CSDEPJ, présidée par Régine Laurent, avait formulé cette recommandation dans son rapport préliminaire en novembre dernier. Un rapport final doit être remis au gouvernement le 30 avril.

La commission Laurent a été mise sur pied dans la foulée du décès d’une fillette de sept ans à Granby en avril 2019.

Une enquête menée par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) avait révélé que l’enfant martyre avait été victime de manquements à toutes les étapes du processus clinique et légal mis en place par le gouvernement et qui aurait dû normalement la protéger.

Laisser un commentaire