CB: forte hausse de morts d’itinérants en 2021, en partie à cause des drogues

VANCOUVER — La crise des drogues toxiques en Colombie-Britannique a été un facteur clé dans l’augmentation de 75 % du nombre de décès de sans-abri en 2021 par rapport à l’année précédente, selon le bureau du coroner de la Colombie-Britannique.

Un rapport préliminaire publié mercredi par l’organisme montre que 247 personnes sans abri ont perdu la vie l’année dernière.

« Ce rapport reflète les risques et les réalités auxquels les personnes en situation d’itinérance sont confrontées chaque jour », selon ce qu’a écrit la coroner en chef Lisa Lapointe dans un communiqué. «Nous savons que beaucoup d’itinérants sont confrontés à des problèmes de santé importants, notamment des handicaps physiques, des problèmes de santé mentale et de toxicomanie’’. 

Le rapport indique que 85 % des décès relevés l’année dernière parmi les personnes sans abri étaient accidentels, et que 93 % de ces décès accidentels ont été causés par l’approvisionnement en drogues illicites.

Le service des coroners indique qu’en moyenne, 153 sans-abri sont morts chaque année entre 2016 et 2020 en Colombie-Britannique.

Dans une déclaration conjointe, le ministre du Logement Murray Rankin et la ministre de la Santé mentale et des Dépendances, Sheila Malcolmson, ont qualifié chaque décès de tragédie.

« Les données sont un rappel brutal des effets dévastateurs de la crise des drogues toxiques sur les habitants de la Colombie-Britannique. Ces effets sont aggravés par les risques quotidiens et les problèmes de santé auxquels sont confrontées les personnes sans abri », selon leur communiqué.

« Nous travaillons sur tous les fronts pour inverser le cours de cette crise, y compris en élargissant les services de traitement et les mesures de réduction des méfaits comme le contrôle des drogues et l’approvisionnement plus sûr prescrit, y compris pour les personnes sans abri. »

Les ministres ont ajouté que leur gouvernement continuait d’ouvrir des logements avec services de soutien et des logements de soins complexes pour les personnes qui ont besoin d’un niveau de soutien plus élevé, pour des problèmes de santé mentale et de toxicomanie qui se chevauchent, des traumatismes ou des lésions cérébrales acquises.

D’autre part, un rapport connexe a examiné le nombre de décès parmi les personnes sans abri au cours de la décennie de 2012 à 2021. Il a révélé que les personnes âgées de 30 à 59 ans représentaient 72 % des morts signalées et que 83 % des personnes décédées étaient des hommes.

Plus de la moitié des décès faisant l’objet d’une enquête sont survenus sur les territoires des autorités sanitaires du Fraser et de la côte de Vancouver.

Près des trois quarts des décès étudiés ont été classés comme accidentels, et 87 % de ceux-ci ont été déterminés comme ayant été causés par la toxicité de drogues illicites.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.