Ce poisson pourrait sauver des millions de vies

Dessiné par un Canadien, ce petit poisson en fer permet de réduire l’anémie dans les pays pauvres.

poisson-grand
Photo : Lucky Iron Fish

Un petit poisson en fer, de la taille d’une balle de golf, a valu à un jeune Canadien le Grand prix du produit design au dernier Festival international de la créativité, tenu à Cannes.

Le poisson pourrait réduire les problèmes d’anémie qui touchent les populations souffrant de malnutrition. Le Lucky Iron Fish, imaginé par Christopher Charles, étudiant en médecine à l’Université de Guelph, en Ontario, a déjà fait ses preuves au Cambodge, où les carences en fer des habitants sont parmi les plus élevées au monde.

Plongé dans l’eau de cuisson du riz ou des légumes, l’objet libère des particules de fer qui s’accrochent à la nourriture et comblent jusqu’à 75 % des besoins quotidiens en fer. Pourquoi un poisson ? Parce que les cuisinières refusaient de plonger un morceau de fer dans leurs casseroles, raconte l’inventeur. Et dans la culture cambodgienne, le poisson symbolise la chance. Aujourd’hui, plus de 10 000 familles utilisent ce concentré de fer. Neuf mois après sa mise en marché, il a réduit de 50 % le taux d’anémie de ses utilisateurs, ont constaté des médecins.

Grâce à l’aide humanitaire, le petit poisson sera aussi distribué en Éthiopie et au Rwanda.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

10 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Ça fait du bien de lire des bonnes nouvelles. À lire les médias, on a l’impression que tout va mal, merci de « rebalancer » 🙂

le « remède » n’est pas nouveau ma grand mere buvait de » l’eau de clous rouillés »…