Cédrika Provencher: reprise des fouilles en Mauricie pour expliquer sa mort

TROIS-RIVIÈRES, Qc – La Sûreté du Québec (SQ) a repris les fouilles dans un secteur boisé de Saint-Maurice, près de Trois-Rivières, dans l’espoir de trouver des indices qui pourraient expliquer la mort de la jeune Cédrika Provencher.

Une trentaine de personnes ont été dépêchées sur les lieux mardi afin de participer à la relance des opérations de recherche dans la foulée de nouvelles informations reçues par la SQ.

En plus de policiers formés pour ce type de fouilles, des enquêteurs spécialisés dans les cas de disparition et dans les dossiers non résolus ont été mobilisés, de même que des membres du service de l’identité judiciaire et des spécialistes du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

Guy Lapointe, de la Sûreté du Québec, a précisé qu’il s’agissait d’une démarche séparée des recherches qui avaient été menées en décembre dernier. Des ossements de la jeune Cédrika avaient alors été trouvés à cet endroit. La jeune fille avait été portée manquante le 31 juillet 2007 à Trois-Rivières; elle était alors âgée de 9 ans.

L’enquête progresse, selon le capitaine Lapointe, qui soutient que la SQ n’est pas totalement «dans le noir». Il a expliqué que de telles démarches d’enquête visaient parfois à éliminer des suspects. Il a laissé entendre que l’opération se terminerait quand les vérifications auront été faites relativement aux nouvelles informations reçues.