Les funérailles de la petite Rosalie Gagnon ont été célébrées à Québec

QUÉBEC — Quelque 300 personnes ont assisté aux funérailles de la petite Rosalie Gagnon samedi à Québec.

L’assassinat de cette fillette de deux ans, dont le corps a été retrouvé dans un bac à ordures le 18 avril dernier, a secoué la population. Les citoyens ont donc été nombreux à  lui rendre hommage à l’église Saint-Rodrigue.

La cérémonie a été célébrée par le curé de la paroisse Saint-Charles-Borromée, Onil Godbout. Sur place, le député de Charlesbourg, le ministre François Blais, a déclaré que la cérémonie lui avait rappelé la fragilité humaine, mais aussi l’importance de la dignité humaine.

Le curé Godbout a ajouté que, même si plusieurs personnes se posent beaucoup de questions, «Rosalie n’est pas abandonnée (…) puisque Dieu lui a ouvert les bras».

C’est le grand-oncle de Rosalie, Steeve Gagnon, qui s’est assuré de la tenue d’une cérémonie à la mémoire de la fillette.

La mère de l’enfant, Audrey Gagnon, âgée de 23 ans, est détenue en attendant de subir son procès pour le meurtre de sa fille.

Le drame a provoqué une vague de sympathie à travers le Québec. Samedi dernier, une envolée de ballons avait eu lieu près du lieu où avait été découvert le corps de l’enfant.

Les plus populaires