Cérémonie en hommage aux six victimes de l’écrasement de l’hélicoptère Cyclone

Les Forces armées canadiennes prévoient organiser une cérémonie d’adieu mercredi pour rendre hommage aux six membres du personnel décédés dans l’écrasement d’un hélicoptère au large des côtes de la Grèce, même si cinq d’entre eux sont toujours portés disparus.

La cérémonie officielle qui aura lieu plus tard cette semaine à la Base des Forces canadiennes de Trenton, en Ontario, réunira des proches et des membres des familles des six victimes qui étaient à bord d’un hélicoptère CH-148 Cyclone qui s’est écrasé en mer Ionienne pendant un exercice le 29 avril.

Cette cérémonie coïncidera avec le rapatriement du corps de la sous-lieutenante Abbigail Cowbrough, qui a été récupéré à la suite de l’écrasement et qui sera transporté de Trenton à Toronto sur «l’autoroute des héros» pour l’autopsie du coroner.

Les cinq autres victimes seront représentées par différents types de béret, en fonction de leur appartenance respective à la Marine royale canadienne ou encore à l’Aviation royale canadienne. Le béret de chacune d’entre elles sera posé sur un coussin et transporté hors de l’avion par des militaires canadiens.

Les autres présumées victimes de cet écrasement sont le capitaine Brenden Ian MacDonald, le capitaine Kevin Hagen, le capitaine Maxime Miron-Morin, de Trois-Rivières, le sous-lieutenant Matthew Pyke et le caporal-chef Matthew Cousins.

L’hélicoptère Cyclone a été déployé avec la frégate NCSM Fredericton en Europe en janvier, et les militaires étaient sous le commandement d’une unité navale de l’OTAN chargée de patrouiller les mers Méditerranée et Noire.

Les hélicoptères Cyclones sont essentiellement déployés sur des navires militaires et utilisés pour traquer des sous-marins, faire de la surveillance et effectuer des missions de secours. Ils sont devenus opérationnels — après avoir remplacé la vieille flotte d’appareils Sea Kings — en 2018, après plus d’une décennie de développements hasardeux. 

L’hélicoptère qui s’est écrasé la semaine dernière était surnommé ‘Stalker’ et a décollé aux alentours de 16h35, heure locale, afin de prendre part à un exercice en compagnie du NCSM Fredericton et d’autres navires militaires italiens et turcs, selon le chef d’état-major de toutes les Forces armées canadiennes, le général Jonathan Vance. 

L’hélicoptère se dirigeait vers le NCSM Fredericton lorsque la communication a été rompue vers 18h52. La boîte noire s’est détachée automatiquement de l’appareil au contact de l’eau, et elle a été récupérée, bien que la carcasse repose dans les profondeurs de la mer.

Une équipe d’enquêteurs composée de militaires et d’un représentant de l’entreprise Sikorsky Aircraft, qui a conçu le Cyclone, se trouve dans le secteur depuis le week-end pour effectuer des entretiens et déterminer la cause de l’écrasement.