Certains aînés devraient être vaccinés chez eux, recommandent des experts en Ontario

TORONTO — Les scientifiques qui conseillent le gouvernement ontarien recommandent d’amener la vaccination directement dans les immeubles d’habitation qui abritent un grand nombre de personnes âgées — les plus vulnérables face à la COVID-19. 

Dans un rapport publié mercredi, les conseillers scientifiques se sont penchés sur les «communautés naturelles de retraités» à Toronto, là où plus de 30 % des citoyens sont âgés de 65 ans et plus. Ils ont identifié 489 de ces immeubles, dont 256 dans les quartiers où l’incidence de la COVID-19 est déjà la plus élevée. Les scientifiques estiment qu’en apportant les vaccins sur place, on protégerait les personnes les plus susceptibles d’être hospitalisées ou de mourir de la COVID-19.

Les experts estiment qu’une telle approche est plus adaptée aux personnes âgées, car elle est moins compliquée et physiquement moins éprouvante pour des personnes fragiles ou confinées à la maison, qui pourraient autrement avoir des difficultés à prendre un rendez-vous, à se rendre dans une clinique de vaccination de masse et à faire la file.

Les experts avaient auparavant plaidé en faveur d’une priorisation vaccinale selon l’âge et le quartier. Ils estiment aujourd’hui que la vaccination au sein même des «communautés naturelles de retraités» s’arrime tout à fait avec cette priorisation. 

Trois cliniques à Toronto

L’Ontario signalait mercredi 1508 nouveaux cas de COVID-19 et 14 autres décès liés au virus. Trois cliniques de vaccination de masse gérées par la Ville de Toronto ont ouvert mercredi. Le Metro Toronto Convention Centre, le Scarborough Town Centre et le Toronto Congress Centre accueilleront les citoyens de 11 h à 20 h, sept jours par semaine, à commencer par les personnes de plus de 80 ans qui ont pris rendez-vous.

Le maire John Tory a annoncé lundi que trois autres cliniques seraient ouvertes à Toronto au début du mois d’avril. Le centre de loisirs communautaire de Malvern et le centre communautaire de Mitchell Field doivent ouvrir leurs portes le 29 mars, et le centre de sports et d’événements Hangar suivra le 5 avril.

Les itinérants à l’hôtel

Par ailleurs, des sans-abri de quatre campements de Toronto ont commencé à déménager dans un hôtel, dans le cadre d’un nouveau programme municipal. Le porte-parole de la Ville, Brad Ross, a déclaré mercredi que 75 personnes avaient déjà emménagé dans l’hôtel du centre-ville, où on a loué 250 chambres. Les nouveaux résidents auront accès à des services de soutien, ce que les personnes en situation d’itinérance et leurs défenseurs réclamaient depuis longtemps.

M. Ross a déclaré que ceux qui déménagent dans les chambres d’hôtel recevront des repas, auront accès à des conseils, à des services de traitement des dépendances et à l’aide du personnel de la Ville pour élaborer un plan de logement.

Des centaines de personnes ont fui les refuges pour sans-abri lorsque la pandémie a frappé l’année dernière, de peur de contracter la COVID-19. Des campements, grands et petits, ont alors surgi dans toute la ville.

Laisser un commentaire