Ceux qui ont eu des réactions allergiques au vaccin peuvent avoir la deuxième dose

OTTAWA — Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) affirme qu’il est possible de donner en toute sécurité une deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 aux personnes qui ont eu des réactions allergiques graves à leur première injection.

Le CCNI affirme qu’il y a eu des cas de réactions anaphylactiques graves aux vaccins à ARNm documentés au Canada après la première dose.

Cependant, des études montrent que la réaction n’est souvent pas répétée avec la deuxième dose.

Ces études montrent que la deuxième dose ne provoque aucune réaction ou seulement des réactions légères.

Le comité encourage les personnes ayant eu une réaction allergique à un vaccin à ARNm – ceux produits par Pfizer-BioNTech et Moderna – à consulter un allergologue avant d’obtenir la dose suivante.

Le comité a également publié de nouveaux conseils sur l’attente entre la première et la deuxième dose, suggérant qu’un intervalle plus long entre les injections est plus efficace.

Le CCNI suggère maintenant d’attendre huit semaines entre les vaccins à ARNm et au moins huit semaines entre les injections d’AstraZeneca.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.