Chaleur accablante: les ambulanciers «agréablement surpris» du peu d’appels reçus

MONTRÉAL — À leur grande surprise, les ambulanciers d’Urgences-santé n’ont eu à venir en aide qu’à cinq personnes incommodées par la chaleur accablante, dimanche, au deuxième jour d’une vague qui pourrait se maintenir toute la semaine sur le sud du Québec.

De minuit à 18 h, «seulement» cinq appels ont été répertoriés pour des personnes ayant été incommodées par la chaleur, a expliqué le chef aux opérations chez Urgences-santé, Stephan Gascon.

Son organisation — qui dessert Montréal et Laval — s’attendait à des besoins bien plus importants. Dix paramédics supplémentaires par quart de travail avaient été ajoutés afin de combler leurs appréhensions.

«On est agréablement surpris», s’est réjoui M. Gascon, en entrevue avec La Presse canadienne, alors que le mercure indiquait 33 degrés Celcius et que la température ressentie est de 45.

C’est la publicisation par les autorités des mesures à prendre pour réduire le risque d’être incommodé par la chaleur qui a porté ses fruits, selon M. Gascon.

Les ambulanciers refusent néanmoins de crier victoire. «On fait une sieste aujourd’hui, mais ça pourrait débouler demain et devenir une hécatombe», a prévenu Stephane Gascon.

Les autorités rappellent à la population de réduire les activités physiques au minimum, de favoriser l’eau fraîche à l’alcool et de rester à l’ombre.

Les commentaires sont fermés.

Wow… Je ne sais pas qui à écrit ces mots mais, il ne représentent aucunement la réalité… Nos lunchs ont été annulés et ils nous ont interdit de terminer nos quarts de travail.