Changement de nom: Asbestos propose une «liste de noms bonifiée»

La ville d’Asbestos, en Estrie, a dévoilé vendredi la deuxième mouture de la liste de noms qui seront soumis au vote, deux semaines après avoir «mis sur pause» le processus de changement de nom en raison des réactions négatives de la population face aux quatre propositions initiales.

Trois noms complètement nouveaux s’ajoutent à la liste: L’Azur-des-Cantons, Larochelle et Val-des-Sources; et deux noms y demeurent: Phénix et Trois-Lacs.

Quant à la proposition de «Jeffrey», qui rappelle le nom du premier exploitant de la mine d’amiante de la ville, mais qui se faisait reprocher d’être incohérent avec la démarche qui vise à dissocier la ville de son histoire minière, il a été ajusté pour devenir «Jeffrey-sur-le-Lac».

Le nom «Apalone» a donc été éliminé de la liste. Il faisait référence à une tortue menacée par la pollution des lacs et des rivières qui «a déjà été observée dans la région».

Le conseil municipal s’est «rapidement remis à la table à dessin» et des groupes de discussion avec des citoyens de divers milieux et âges ont été organisés afin de «tester le pouls de la population sur certains noms», a expliqué le maire Hugues Grimard dans un communiqué.

Les électeurs devront classer quatre des six noms par ordre de préférence sur leur bulletin de vote. Si aucun nom n’obtient la majorité des votes au premier tour, celui ayant obtenu le moins de votes sera éliminé et le deuxième choix de ces électeurs sera redistribué. Le processus continuera ainsi jusqu’à ce qu’un nom obtienne une majorité de votes.

Le scrutin se tiendra aux dates initialement prévues, du 14 au 18 octobre, mais ce sera finalement un «vote à l’auto» afin de «limiter au maximum les risques de propagation du virus».

Deux journées seront toutefois prévues pour un vote en personne à la salle du Conseil seulement pour «les citoyens n’ayant pas accès à un véhicule», est-il indiqué en gras et souligné dans le document envoyé aux citoyens.

Le dévoilement du nom se fera le lundi 19 octobre en soirée lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal qui serait diffusée en direct sur Facebook.

Il n’est pas clair si la ville diffusera l’ensemble de la séance, y compris les questions et commentaires des citoyens. Lors de l’annonce des noms, la transmission avait été interrompue, le maire estimant que ce n’était «pas un débat public».

Signification des noms

L’Azur-des-Cantons réfère à la fois à la couleur bleue de «l’eau vive qui remplit désormais le puits minier» et au fait que la municipalité est «un joyau aux portes d’entrée des Cantons-de-l’Est», indique un document fourni par Asbestos.

Larochelle est le toponyme qui aurait été le premier à désigner le secteur des Trois-Lacs.

Val-des-Sources représente «la fusion entre notre paysage et nos racines», soit «l’horizon vallonné qui puise son charme à différentes sources».

Jeffrey-sur-le-Lac souligne l’importance de la mine dans le paysage et de l’histoire de la ville et de son évolution pour devenir aujourd’hui un lac à ciel ouvert «d’une couleur bleu-turquoise envoûtante».

Phénix fait référence à l’oiseau mythique, la municipalité ayant «su se relever des épreuves du passé pour se rebâtir plus forte encore».

Asbestos avait annoncé en novembre 2019 vouloir se défaire de la connotation négative de son nom qui signifie amiante en anglais, ayant relégué l’industrie aux oubliettes après la fermeture de la mine Jeffrey en 2012.

La ville d’Asbestos a contribué à faire du Canada l’un des leaders mondiaux en exportation d’amiante. Pendant des décennies, l’amiante a été utilisé dans la fabrication de nombreux matériaux, mais maintenant il est banni dans de nombreux États à travers le monde en raison des risques qu’il pose à la santé humaine.

Laisser un commentaire
Les plus populaires