Changements climatiques: l’UE prévient que les prochains mois seront difficiles

BRUXELLES — L’exécutif de l’Union européenne a prévenu jeudi que le continent est confronté à l’une de ses années les plus difficiles au chapitre des catastrophes naturelles, comme les sécheresses et les feux de forêt, en raison de l’intensification des changements climatiques.

Au moment où du temps extrêmement sec frappe plusieurs pays méditerranéens, le commissaire de l’UE, Maroš Šefčovič, a indiqué aux parlementaires jeudi que «la présente sécheresse en Europe pourrait être la pire de toutes». Les incendies qui brûlent en plusieurs endroits ne font qu’exacerber la crise climatique, a-t-il ajouté.

«Les statistiques démontrent que depuis 2017, nous avons les feux de forêt les plus intenses jamais vus en Europe. Et malheureusement, nous anticipons que la saison des feux de forêt pour 2022 pourrait s’inscrire dans cette tendance», a dit M. Šefčovič.

Des sécheresses prolongées touchent des membres comme la Grèce et l’Italie, et le mois dernier une canicule a balayé le nord de l’Allemagne. Cela a avivé les craintes en Europe d’encore plus de catastrophes d’ici la fin de l’été.

M. Šefčovič a dit que l’UE finance déjà le déploiement de plus de 200 pompiers provenant d’à travers le bloc pour combattre les flammes en Grèce.

L’Italie est touchée par une canicule estivale hâtive, pendant que le nord du pays compose avec sa pire sécheresse en 70 ans. Ces conditions sont associées à la tragédie qui s’est produite dimanche dernier, quand une gigantesque portion du glacier Marmolada est tombée sur des randonneurs, faisant au moins neuf morts et cinq disparus.

Au Portugal, les autorités se préparent à une canicule qui pourrait pousser le mercure jusqu’à 43 degrés Celsius en fin de semaine, au moment où le pays est lui aussi aux prises avec une grave sécheresse.

L’Agence de protection civile a annoncé jeudi qu’elle plaçait des équipes en état d’alerte élevé en raison du risque de feux de forêt. Le risque est jugé «extrême» pour environ le tiers du pays, selon l’agence.

Le temps chaud devrait durer au moins une semaine. Le service météorologique national a prédit des «nuits tropicales», avec un mercure de 20 degrés Celsius et plus après le coucher du soleil.

Le gouvernement a annoncé qu’il déclarera un état formel d’urgence face aux feux de forêt pour tout le pays à compter de vendredi. Cela accordera aux autorités des pouvoirs spéciaux, comme celui d’interdire les feux de friche et les feux d’artifice lors des festivals. Elles pourront aussi réquisitionner des équipements spéciaux, comme des bouteurs, pour combattre les flammes.

Des études démontrent que plus de la moitié des feux de forêt au Portugal sont causés par la négligence.

À la fin du mois de juin, 96 % du Portugal ressentait des conditions «extrêmes» ou «graves» de sécheresse ― les deux catégories les plus élevées.

Le service météorologique a indiqué que la pluie tombée pendant les neuf mois qui se sont écoulés depuis octobre est à peine supérieure à la moitié de la moyenne pour cette période. Il s’agit des deuxièmes précipitations les plus faibles depuis 1931, quand des données fiables ont commencé à être compilées.

Le mois de juin a aussi été très sec en Espagne, avec qui le Portugal partage la péninsule ibérique. L’Espagne n’a reçu qu’environ la moitié des précipitations moyennes des 30 dernières années. Les réservoirs sont remplis en moyenne à 45 %, soit vingt points de moins que la moyenne sur dix ans, selon les données gouvernementales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.