Chantal Rouleau porte plainte après avoir reçu des lettres au contenu haineux

MONTRÉAL — La candidate caquiste dans la circonscription montréalaise de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, a porté plainte à trois reprises aux policiers après avoir reçu des lettres au contenu haineux et que des gens eurent été aperçus sur son terrain à prendre des photos. 

Selon son organisateur de campagne, Mario Lapointe, ce genre de situation serait survenu à quatre reprises depuis le mois d’août. Il ajoute que cela aurait mené à la rédaction de trois rapports par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le dernier ayant été écrit samedi.

Malgré une surveillance accrue de patrouilleurs du SPVM, les visites se seraient reproduites le lendemain.

M. Lapointe affirme que Chantal Rouleau a décidé de rendre publique cette situation mardi car «sa famille en a assez et veut mettre un terme à cette intimidation».

Les visiteurs ont été aperçus par des membres de la famille qui habitent chez la candidate caquiste. Des voisins ont aussi été témoins des photographes inconnus de l’actuelle mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Les plus populaires