Chantier naval Davie de Lévis: les employés rejettent l’offre patronale

LÉVIS, Qc – Le Chantier naval Davie a été incapable de s’entendre avec ses employés sur le renouvellement de leur convention collective, ce qui pourrait empêcher l’entreprise de Lévis de soumissionner sur de nouveaux contrats.

Les travailleurs ont rejeté, dimanche matin, à 91 pour cent l’offre que leur avait soumise la direction.

Dans un communiqué, le président du syndicat, Raphaël Jobin, a indiqué que les travailleurs ont été insultés par l’offre patronale qui ne reconnaît pas leur expertise.

En entrevue, M. Jobin a expliqué que les parties patronale et syndicale s’étaient entendues pour négocier un contrat de travail écourté de 18 mois, pour permettre à l’employeur de soumissionner sur de nouveaux contrats.

Il déplore toutefois la tenue de seulement quatre rencontres entre la direction et le syndicat.

Les employés ont été déçus par les offres salariales de la direction qui ont été établies à 1 pour cent au 1er juillet 2016 et à 1 pour cent au 1er janvier 2017, selon le syndicat.

Un bonus de signature de 0,5 pour cent sur les 12 derniers mois de juillet 2015 à juillet 2016 était également compris dans l’offre patronale.

Les négociations devraient reprendre dans les prochains jours pour dénouer l’impasse.

La convention collective des quelque 800 travailleurs est venue à échéance le 30 juin.