Charles III officiellement proclamé roi lors d’une cérémonie traditionnelle

LONDRES — Deux jours après que la mort de sa mère l’ait propulsé sur le trône, le roi Charles III a été officiellement proclamé monarque britannique samedi, lors d’une cérémonie fastueuse imprégnée de tradition ancienne et de symbolisme politique – et, pour la première fois, diffusée en direct.

Charles, qui a passé sept décennies en tant qu’héritier présomptif, est automatiquement devenu roi lorsque sa mère, la reine Élisabeth II, est décédée jeudi, mais la cérémonie d’adhésion a été une étape constitutionnelle et cérémonielle clé dans l’introduction du nouveau monarque dans le pays, une relique d’une époque avant les communications de masse.

Des dizaines de hauts responsables politiques passés et présents, dont la première ministre Liz Truss et cinq de ses prédécesseurs, se sont réunis dans les appartements d’État ornés du palais Saint-James pour la réunion du Conseil d’adhésion.

Ils se sont rencontrés sans Charles, confirmant officiellement son titre, le roi Charles III. Le roi les a rejoints pour faire une déclaration personnelle, jurant de suivre «l’exemple inspirant» de sa mère alors qu’il assumerait les fonctions de monarque.

«Je suis profondément conscient de ce grand héritage et des devoirs et lourdes responsabilités de la souveraineté qui m’ont désormais été transmis», a-t-il déclaré.

Parlant de son chagrin personnel, il a affirmé: «Je sais à quel point vous et la nation entière, et je pense que je peux dire le monde entier, sympathisez avec moi dans cette perte irréparable que nous avons tous subie.»

Le nouveau roi a officiellement approuvé une série d’ordonnances, entre autres déclarant le jour des funérailles de sa mère un jour férié. Les funérailles auront lieu le lundi 19 septembre.

C’est la première fois que la cérémonie d’accession a lieu depuis 1952, lorsque la reine Élisabeth II est montée sur le trône.

Charles était accompagné lors de la cérémonie par sa femme Camilla, la reine consort, et son fils aîné, le prince William. William est maintenant l’héritier du trône et connu sous le titre de Charles, prince de Galles.

La cérémonie s’est terminée par un fonctionnaire royal proclamant publiquement le roi Charles III monarque depuis un balcon du palais. Au cours des siècles passés, cela aurait été la première confirmation officielle que le public aurait de son nouveau souverain.

David White, le Garter King of Arms, a fait la proclamation entouré de trompettistes en robes bordées d’or avant de mener les acclamations — «hip, hip, hourra!» — pour le nouveau roi.

Des salves d’armes ont retenti à Hyde Park, à la Tour de Londres et sur des sites militaires du Royaume-Uni alors qu’il annonçait la nouvelle, et des soldats en robe écarlate dans la cour du palais ont retiré leurs chapeaux en peau d’ours en un salut royal.

La proclamation a été lue dans la ville médiévale de Londres et dans d’autres endroits du Royaume-Uni.

Deux jours après la mort de la reine de 96 ans au château de Balmoral en Écosse après 70 ans sans précédent sur le trône, les gens sont encore venus par milliers pour rendre hommage devant le palais de Buckingham à Londres. La scène s’est répétée dans d’autres résidences royales du Royaume-Uni et dans les ambassades britanniques du monde entier.

Les princes William et Harry, accompagnés de leurs conjointes, ont fait une rare apparition publique ensemble, samedi, alors qu’ils ont été se recueillir à l’endroit où le public a pu déposer des fleurs près du château de Windsor.

La Grande-Bretagne organise une période de deuil pour la reine, avec des jours de cérémonies soigneusement chorégraphiées marquant la mort du seul monarque que la plupart des gens aient jamais connu.

Pour de nombreux Britanniques, son décès est une expérience déstabilisante. Cela arrive à un moment où de nombreux Britanniques sont confrontés à une crise énergétique, à la flambée du coût de la vie, à la guerre en Ukraine et aux retombées du Brexit.

Ils viennent également de connaître un changement de dirigeant. La première ministre Liz Truss a été nommée par la reine mardi, deux jours seulement avant la mort du monarque.

Charles s’est inscrit dans la continuité vendredi, en promettant dans une allocution télévisée de poursuivre le «service de toute une vie» de la reine, avec sa propre empreinte de modernisation.

Le nouveau monarque s’est tourné à la fois vers le passé – notant le «dévouement et la dévotion inébranlables de sa mère en tant que souveraine» – et vers l’avenir, cherchant à donner une note rassurante de constance tout en signalant que sa monarchie sera celle du XXIe siècle.

Il a réfléchi à la façon dont le pays avait radicalement changé pendant le règne de la reine en une société «de nombreuses cultures et de nombreuses religions», et s’est engagé à servir les gens en Grande-Bretagne et dans les 14 autres pays où il est roi «quelles que soient vos origines ou vos croyances.»

Il a également tenté de surmonter la réputation de distance qui lui colle à la peau dès ses premières heures en tant que monarque, en serrant la main de quelques-uns des milliers de personnes venues déposer des fleurs et rendre hommage à la reine aux portes du palais de Buckingham. Il a été accueilli par des cris de «Bravo, Charlie!» et «Dieu sauve le roi!». Une femme lui a donné un baiser sur la joue.

Dans les prochains jours, le corps de la reine sera transporté de Balmoral, d’abord à Édimbourg, puis à Londres, où elle sera exposée avant des funérailles à l’abbaye de Westminster.

Dans son discours, Charles a abordé une note personnelle en parlant de son chagrin face à la perte de «sa maman chérie».

«Merci pour votre amour et votre dévotion envers notre famille et la famille des nations que vous avez servies avec tant de diligence toutes ces années, a-t-il dit, terminant par une citation de « Hamlet » de Shakespeare – Que des vols d’anges te chantent jusqu’à ton repos.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.