Chine: 12 mineurs seraient toujours vivants après une semaine sous terre

PÉKIN, Chine — Douze des vingt-deux mineurs qui sont coincés sous terre depuis une semaine après une explosion dans une mine d’or chinoise sont toujours vivants, a annoncé lundi la presse officielle, alors que les opérations de secours se poursuivent.

L’agence de presse Chine nouvelle a précisé qu’une note transmise dimanche soir par un puits de secours révèle qu’on ne sait rien du sort des dix autres hommes.

La note manuscrite prévient que quatre des dix mineurs sont blessés et que l’état des autres se détériore en raison du manque d’air et d’une hausse du niveau de l’eau.

Les responsables de la mine ont été arrêtés après avoir camouflé l’accident pendant plus d’une journée. La mine, qui se trouve dans la ville de Yantaï, dans la province du Shangdong, était en construction au moment de l’explosion, le 10 janvier.

Plus de 300 ouvriers tentent de dégager des débris, de percer un nouveau puits pour rejoindre la pièce où les mineurs se sont réfugiés, et d’évacuer des émanations dangereuses.

L’industrie minière chinoise tend à contourner les règles de sécurité pour assouvir la demande mondiale de charbon et de métaux précieux, mais un resserrement de la supervision a réduit le nombre d’accidents qui faisaient jadis jusqu’à 5000 morts par année.

Deux accidents dans la mégalopole de Chongqing l’an dernier ont fait 39 morts, poussant le gouvernement central à de nouveau serrer la vis aux responsables.

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire