Chine: 2e Canadien condamné à mort en deux jours pour une affaire de drogue

PÉKIN, Chine — Pour la deuxième fois cette semaine et la quatrième fois en moins de deux ans, un citoyen canadien est condamné à la peine de mort en Chine.

Vendredi, dans la province du Guangdong, le tribunal municipal intermédiaire de Foshan a condamné à mort Ye Jianhui pour avoir fabriqué et assuré le transport de stupéfiants.

Vingt-quatre heures plus tôt, le tribunal municipal intermédiaire de Guangzhou avait condamné à la peine capitale un autre citoyen du Canada, Xu Weihong, lui aussi pour le rôle qu’il a joué dans une affaire de drogue.

À l’instar de la peine de Xu Weihong, celle de Ye Jianhui sera automatiquement soumise au plus haut tribunal du pays pour révision. 

L’un de ses complices présumés a aussi été condamné à mort alors que quatre autres devront purger des peines de détention allant de sept ans à la perpétuité.

Jeudi, le gouvernement canadien s’est dit profondément préoccupé par le sort réservé à Xu Weihong. Un porte-parole d’Affaires mondiales Canada, John Babcock, a déclaré que le Canada s’opposait à la peine de mort en toutes circonstances et a demandé la clémence.

En après-midi, un comité de la Chambre des communes s’est réuni pour examiner les relations du Canada avec la Chine, qui se sont détériorées depuis l’arrestation de Meng Wanzhou, une dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei, en 2018 à Vancouver, en vertu d’un mandat d’extradition américain.

Deux autres Canadiens ont été condamnés à mort en Chine depuis moins de deux ans: Robert Schellenberg et Fan Wei, pour trafic de stupéfiants dans les deux cas.

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires