Chris Hipkins a prêté serment en tant que 41e premier ministre de la Nouvelle-Zélande

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande — Chris Hipkins a prêté serment mercredi en tant que 41e premier ministre de la Nouvelle-Zélande, à la suite de la démission inattendue la semaine dernière de Jacinda Ardern.

Âgé de 44 ans, M. Hipkins a promis une approche de retour aux sources orientée sur l’économie et sur ce qu’il a décrit comme la «pandémie d’inflation».

Il aura moins de neuf mois avant de faire face à des élections générales difficiles, les sondages d’opinion indiquant que le Parti travailliste est à la traîne par rapport à l’opposition conservatrice.

La gouverneure générale de la Nouvelle-Zélande, Cindy Kiro, a présidé la brève cérémonie d’assermentation devant des amis et des collègues après avoir accepté la démission de Mme Ardern.

«C’est le plus grand privilège et la plus grande responsabilité de ma vie, a déclaré M. Hipkins lors de la cérémonie. Je suis énergisé et excité par les défis qui m’attendent.»

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a félicité M. Hipkins d’être devenu le nouveau premier ministre de la Nouvelle-Zélande. 

«Je suis enthousiaste à la perspective de travailler avec le premier ministre Hipkins pour faire avancer les dossiers qui comptent le plus pour les Canadiens et les Néo-Zélandais, qu’il s’agisse de la croissance économique, des mesures climatiques ou de la réconciliation avec les peuples autochtones», a indiqué M. Trudeau dans une déclaration. 

Il a souligné que la Stratégie pour l’Indopacifique récemment lancée par le Canada permettra de créer de la croissance et de nouvelles possibilités dans les deux pays et dans toute la région indopacifique.

Depuis la résidence de la gouverneure générale à Wellington, Carmel Sepuloni a également prêté serment en tant que vice-première ministre. Il s’agit de la première fois qu’une personne d’origine Pasifika, peuple indigène des îles du Pacifique, assume ce rôle. Elle a félicité M. Hipkins et l’a remercié pour la confiance qu’il avait placée en elle.

M. Hipkins est connu de beaucoup sous le surnom de «Chippy», qui correspond à son attitude optimiste et à ses compétences de bricoleur amateur.

Il a été ministre de l’Éducation et de la Police quand Mme Ardern était première ministre. Il s’est fait connaître du public pendant la pandémie de COVID-19, lorsqu’il a assumé un rôle de gestion de crise. Il a longtemps été dans l’ombre de Mme Ardern, qui est devenue une icône mondiale de la gauche et a illustré un nouveau style de leadership.

Mme Ardern a fait mardi sa dernière apparition publique en tant que première ministre, affirmant que ce qui lui manquerait le plus, ce sont les gens parce qu’ils avaient été la «joie du travail».

«Je remercie l’ancienne première ministre Jacinda Ardern pour son leadership constant et son précieux partenariat au fil des ans, qui a joué un rôle essentiel dans le resserrement des relations entre le Canada et la Nouvelle-Zélande», a commenté le premier ministre canadien. 

Le chef de l’État néo-zélandais est, comme au Canada, le roi Charles III, et Mme Kiro est sa représentante en Nouvelle-Zélande, bien que la relation de la nation avec la monarchie soit largement symbolique.

– Avec des informations de La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.