Chute mortelle avant une activité de financement d’Amnistie internationale

MONTRÉAL — Une activité de financement d’Amnistie internationale a été assombrie samedi matin par la mort d’un travailleur, au centre-ville de Montréal.

L’homme âgé de 33 ans a fait une chute mortelle du cinquième étage de la Maison du développement durable sur la rue Sainte-Catherine Ouest. L’accident est survenu, vers 10 h 00, dans le Quartier des Spectacles.

L’endroit devait accueillir l’évènement «Sauter pour la liberté», une activité de décalade qui consiste à descendre les murs de l’immeuble en étant attaché. L’évènement a été annulé et le secteur bouclé le temps de l’enquête.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été dépêché sur les lieux. Le SPVM a rapidement conclu qu’il n’y avait aucun élément criminel et qu’il s’agissait d’une chute accidentelle.

Dans un communiqué officiel publié peu avant 14 h, Amnistie internationale et la Maison du développement durable ont annoncé que la victime est un membre de l’équipe de Decalade, l’entreprise responsable de l’activité.

Les ambulanciers paramédicaux d’Urgences-santé ont tenté de le réanimer à leur arrivée sur les lieux mais leurs manoeuvres ont été vaines.

Deux autres personnes ont été transportées à l’hôpital pour un choc nerveux.

L’enquête est maintenant entre les mains de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Dans une brève déclaration écrite à La Presse canadienne, un porte-parole de l’entreprise Decalade a indiqué que celle-ci mènera aussi sa propre enquête à l’interne afin de savoir s’il y a eu défaillance technique ou humaine causant le décès de la malheureuse victime.