Cinq candidats ont été en vue de l’élection présidentielle en Algérie

ALGER, Algérie — Deux anciens premiers ministres figurent parmi les cinq candidats retenus en vue de l’élection présidentielle algérienne du 12 décembre, a annoncé l’Autorité nationale indépendante des élections, samedi.

Tous ces candidats ont en commun d’être des produits d’un système politique rejeté par des manifestants démocrates depuis plusieurs mois.

Les candidats dont le nom a été retenus sont les anciens premiers ministres Ali Benflis et Abdelmadjid Tebboune, l’ancien ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, l’ancien ministre du Tourisme, Abdelkader Bengrina, décrit comme un islamiste, et Abdelaziz Belaïd, le chef d’un petit parti politique.

Cette élection vise à remplacer le président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné en avril sous la pression de la rue.

L’annonce survient au lendemain d’une manifestation rassemblant, pour une 37e semaine d’affilée, des dizaines de milliers d’Algériens réclamant la fin du régime établi lors de l’indépendance du pays.

Les plus populaires