Cinq nouvelles régions du Québec passent du rouge au orange ce lundi

MONTRÉAL — Cinq nouvelles régions passent de la zone rouge au palier d’alerte orange ce lundi. Les résidents de la Capitale-Nationale, de la Mauricie, de l’Estrie et de Chaudière-Appalaches pourront bénéficier d’assouplissements concernant certaines mesures sanitaires.

Parmi les changements, figure le couvre-feu qui débutera désormais à 21h30 au lieu de 20h. Les restaurateurs pourront de nouveau accueillir les clients en salle à manger, mais le maximum par table sera de deux adultes pouvant être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur.

Les salles d’entraînement et de spectacles seront aussi autorisées à rouvrir leurs portes dans ces régions. Pour les lieux de culte, la limite permise s’établira à 100 personnes.

Concernant les activités sportives et récréatives intérieures, elles seront permises pour les personnes seules, en duo ou entre les membres d’une bulle familiale.

Les rassemblements privés dans les maisons ou à l’extérieur restent interdits en zone orange. Les déplacements entre les régions sont aussi toujours non-recommandés.

Ces cinq nouvelles régions en zone orange rejoignent le Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, le Nord-du-Québec et l’Outaouais, qui ont changé de couleur en février.

Seules les régions de Montréal, Laval, Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie demeurent au palier d’alerte maximale. Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait valoir la semaine dernière qu’il y avait «encore trop de cas actifs».

Le gouvernement craint également que le variant britannique, plus contagieux, fasse grimper le nombre de cas et d’hospitalisations.

Un allégement supplémentaire entrera tout de même en vigueur dans le milieu scolaire partout dans la province, même en zone rouge. Dès le 15 mars, des activités parascolaires pourront reprendre uniquement en groupe-classe.

Québec pourrait annoncer dans les prochains jours d’autres assouplissements pour les salles de spectacles, les lieux de culte et les sports si la situation épidémiologique demeure favorable.

Laisser un commentaire