Cinquième anniversaire de l’accueil des réfugiés syriens au Canada

OTTAWA — L’organisatrice d’une cérémonie virtuelle pour souligner le cinquième anniversaire de l’accueil des réfugiés syriens au Canada estime que le soutien des Canadiens aux nouveaux arrivants a été un bel exemple pour le reste du monde.

Dans une entrevue avec La Presse Canadienne, la directrice de la Fondation canadienne syrienne, Bayan Khatib, a souligné que des milliers de Canadiens se sont portés volontaires pour aider les réfugiés syriens dans presque toutes les villes et villages du Canada.

«Il a s’agit d’un exemple d’une véritable réussite de réfugiés syriens accueillis et bien intégrés dans un pays», a-t-elle déclaré, jeudi.

«Beaucoup d’entre eux ont un désir ardent de redonner à leurs communautés et ils l’ont fait, de manière considérable ou à plus petite échelle.»

Mme Khatib regrettait qu’il ait été impossible de souligner en personne le cinquième anniversaire, à cause de la pandémie, avant de se rendre compte que c’était en quelque sorte une bénédiction: près de 700 personnes de partout au pays se sont inscrites pour participer en ligne!

Mme Khatib, arrivée au Canada en tant que réfugiée syrienne il y a plus de 30 ans, affirme que la plupart des réfugiés syriens avec lesquels son organisation a travaillé ont appris la langue d’accueil et ont trouvé un emploi grâce au soutien reçu de leur communauté.

Le premier avion transportant des réfugiés syriens avait atterri à Toronto le 10 décembre 2015, à la suite d’une promesse faite par les libéraux, lors de la campagne électorale de 2015, de leur faciliter l’accès au Canada. Près de 73 000 réfugiés syriens se sont installés ici depuis.

Ces réfugiés syriens avaient fui la guerre civile qui sévit dans leur pays depuis 2011.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré lors de l’événement de jeudi que son gouvernement avait été élu par les Canadiens pour accueillir plus de réfugiés syriens.

«Je suis extrêmement fier que mon gouvernement ait été le navire de ce désir des Canadiens», a-t-il déclaré.

Le premier ministre a fait valoir que l’accueil des réfugiés syriens ne signifiait pas seulement un meilleur avenir pour eux, mais aussi un meilleur avenir pour tous les Canadiens.

M. Trudeau a souligné que le nouveau ministre des Transports, Omar Alghabra, était le premier syrien canadien à accéder au cabinet fédéral et a laissé entendre que certains jeunes participant à l’événement de jeudi se retrouveraient un jour au conseil des ministres et dans d’autres fonctions clés.

M. Alghabra, qui a immigré au Canada depuis la Syrie il y a plus de 20 ans, a déclaré que les réfugiés et les immigrants sont souvent confrontés à des défis lorsqu’ils commencent leur nouvelle vie au Canada et qu’il a lui-même fait face à certains obstacles.

«Il y a de nombreux moments d’amour et d’espoir qui nous aident à surmonter ces défis», a déclaré M. Alghabra en arabe.

«Je suis convaincu que vous réussirez tous et que vous jouerez un rôle notable dans l’édification du Canada.»

Plusieurs nouveaux arrivants syriens ont fait état de leurs parcours alors qu’ils continuent de reconstruire leur vie dans leur nouveau pays.

___

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire