CNESST: port du masque médical en continu exigé à l’intérieur au travail dès jeudi

MONTRÉAL — La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) annonce qu’à compter de ce jeudi, le port du masque médical en continu sera exigé à l’intérieur dans les milieux de travail, partout au Québec. 

La CNESST explique sa décision par la menace posée par les variants de la COVID-19, hautement plus contagieux. 

L’organisme estime que le port du masque médical en continu, ou d’un masque attesté par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), devient une mesure additionnelle pour limiter la propagation du virus et de ses variants, en plus de la distanciation physique et de la présence de barrières physiques.   

Dans les situations où le port du masque médical en continu ne serait pas possible pour des raisons de santé et de sécurité et celles où le fait de ne pas voir les lèvres d’une personne nuit à la communication, à la compréhension ou à l’apprentissage, elle n’est pas obligée de porter son masque en continu. Cependant, la CNESST demandera une évaluation et une analyse de risques pour ces situations.   

Quant au couvre-visage, la CNESST affirme qu’actuellement, ce type d’équipement n’est pas considéré comme un équipement de protection au sens de la loi et qu’aucune norme de fabrication et aucun critère de qualité reconnus au Canada n’encadrent sa production. Il n’y a donc pas de garantie que ce type d’équipement protège directement le travailleur; il est considéré comme un complément aux autres mesures sanitaires recommandées par les autorités de santé publique.   

Pour le travail à l’extérieur, le port d’un masque médical ou d’un masque attesté par le BNQ est exigé si des interactions à moins de deux mètres avec des collègues de travail peuvent se produire.

Laisser un commentaire