Colorado: le suspect de 21 avait acheté l’arme une semaine avant la fusillade

BOULDER, Colo. — L’homme de 21 ans qui est soupçonné d’avoir ouvert le feu dans un supermarché bondé du Colorado avait acheté un fusil d’assaut moins d’une semaine avant l’attaque qui a fait dix morts, dont un policier.

Les employés du supermarché ont raconté aux enquêteurs qu’Ahmad Al Aliwi Alissa avait tiré sur un homme âgé à plusieurs reprises à l’extérieur de l’épicerie de Boulder avant d’entrer, selon des documents judiciaires. Une autre personne a été retrouvée abattue dans un véhicule à côté d’une voiture immatriculée au nom du frère du suspect. 

Les documents n’indiquaient pas où l’arme avait été achetée.

Les autorités ont indiqué que M. Alissa était originaire de la banlieue de Denver, à Arvada, et qu’il avait échangé des coups de feu avec la police lundi après-midi à l’intérieur du magasin. Le suspect était soigné dans un hôpital et devait être incarcéré dans la prison du comté plus tard dans la journée.

Les enquêteurs n’ont pas établi de mobile, mais les autorités croient qu’il était le seul tireur, a affirmé le procureur du district du comté de Boulder, Michael Dougherty.

Un responsable des forces de l’ordre informé de la fusillade a indiqué à l’Associated Press que le tireur avait utilisé un fusil AR-15, un fusil semi-automatique léger. Les autorités essayaient de retracer l’arme. Le responsable n’était pas autorisé à parler publiquement et s’est entretenu avec l’AP sous le couvert de l’anonymat.

La famille du suspect a confié aux enquêteurs qu’elle pensait que M. Alissa souffrait d’une maladie mentale, incluant des délires. Des proches ont décrit des moments où le suspect leur a dit que des gens le suivaient ou le pourchassaient, ce qui, selon eux, pourrait avoir contribué à la violence, a déclaré le responsable à l’AP.

L’attaque a poussé des clients du magasin et des employés terrorisés à se mettre à l’abri. Il s’agit de la fusillade de masse la plus meurtrière du pays depuis une attaque en 2019 contre un Walmart à El Paso, au Texas, où un homme armé a tué 22 personnes dans une tuerie qui, selon la police, visait des Mexicains.

Des centaines de policiers de toute la région de Denver ont répondu à l’attaque, convergeant vers un supermarché King Soopers dans un centre commercial très fréquenté.

Des officiers de l’escouade tactique portant des boucliers balistiques se sont lentement approchés du magasin alors que d’autres escortaient des personnes effrayées loin du bâtiment. Les clients et les employés ont fui par un quai de chargement arrière pour se mettre en sécurité. D’autres se sont réfugiés dans les commerces à proximité.

«C’est une tragédie et un cauchemar pour le comté de Boulder, a soutenu M. Dougherty. C’étaient des gens qui vivaient leur journée, faisaient leurs courses. Je promets aux victimes et aux habitants de l’État du Colorado que nous obtiendrons justice.»

Le chef de la police de Boulder, Maris Herold, a affirmé que le policier tué était Eric Talley, âgé de 51 ans, qui faisait partie du service depuis 2010. Il a été le premier à arriver sur les lieux.

– Par Patty Nieberg et Thomas Peipert, The Associated Press

Laisser un commentaire