Commerce d’éperlans: des individus sont épinglés au Saguenay-Lac-Saint-Jean

SAGUENAY, Qc — Des agents de protection de la faune ont mis fin aux activités de groupes d’individus qui s’adonnaient au commerce illégal de l’éperlan arc-en-ciel au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’opération a permis d’identifier près de 70 personnes qui sévissaient dans la région. À la suite d’une enquête, les agents du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont mis fin mercredi matin aux pratiques illégales de ces individus, après avoir réuni suffisamment de preuves contre eux.

Au moins, 75 chefs d’accusation sont actuellement comptabilisés relativement à ces activités. Les principales infractions reprochées concernent la vente illégale et l’achat illégal de poissons, de même que la possession de quantités de poissons supérieures au contingent quotidien. S’ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d’amendes pouvant atteindre plus de 175 000 $.

L’opération appelée «Marée montante» a mobilisé 95 agents assistés de l’escouade canine de la Protection de la faune du Québec. Onze perquisitions ont été réalisées dans les secteurs de La Baie, Saint-Fulgence, Jonquière, de l’Ascension-de-Notre-Seigneur, ainsi qu’à Alma, Roberval et à Saint-Gédéon. Les agents ont alors saisi des articles de pêche, une cabane de pêche et plusieurs milliers de poissons.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Méchant show boucane. 95 agents, 95 agents, 95 agents pour quelques centaines d’éperlans qui n’ont que de deux à cinq ans d’espérance de vie, alors qu’un banc d’éperlans peut en compter plusieurs milliers. Envoyer donc ces supers agents enquêter sur les paradis fiscaux.