Communauté polygame: deux personnes trouvées coupables en Colombie-Britannique

CRANBROOK, C.-B. – Deux Canadiens ont été reconnus coupables d’avoir emmené une jeune fille de 13 ans aux États-Unis pour marier l’un des leaders d’une communauté polygame âgé de 60 ans.

Le juge Paul Pearlman de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a tranché, vendredi, que Brandon Blackmore et son ex-femme Gail Blackmore sont coupables d’avoir conduit la fillette de l’autre côté de la frontière pour des raisons sexuelles.

Un troisième accusé dans cette affaire, James Oler, a été trouvé non coupable du même chef d’accusation. Le juge a déterminé que la preuve n’a pas été faite que l’homme a traversé la frontière avec une autre jeune fille, âgée de 15 ans, pour qu’elle marie un homme polygame.

Brandon Blackmore et Gail Blackmore connaîtront leur sentence le 13 avril.

Les trois accusés font ou faisaient partie de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ils avaient été accusés en 2004 d’avoir emmené deux adolescentes aux États-Unis pour des raisons sexuelles.

Les trois accusés sont liés à la communauté de Bountiful dans le sud-est de la Colombie-Britannique, dans laquelle la polygamie est pratiquée.

Des documents démontrent que la fillette de 13 ans a été mariée à Warren Jeffs, un leader de la communauté qui était âgé de 60 ans, et qui purge aujourd’hui une peine de prison à vie au Texas.

La jeune fille de 15 ans a été mariée à James Leroy Johnson, qui avait 24 ans au moment de l’union.