Conclusion du sommet de l’OTAN: la guerre en Ukraine au coeur des préoccupations

MADRID — Un sommet historique des dirigeants de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) va se conclure ce jeudi alors que la principale préoccupation est l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Le premier ministre Justin Trudeau s’est réuni avec d’autres dirigeants de l’OTAN à Madrid, en Espagne, mercredi, pour approuver un nouveau concept stratégique qui définira les plans de défense de l’alliance pour la prochaine décennie. 

Jeudi, les dirigeants discuteront des plans pour protéger le flanc sud de l’alliance, en particulier contre la menace du terrorisme.

La réunion de l’OTAN a suivi un sommet du G7 dans les Alpes bavaroises en Allemagne, où les dirigeants se sont engagés à soutenir l’Ukraine.

Auparavant, le premier ministre était à Kigali, au Rwanda, pour assister à une réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth dont les pays ressentent les répercussions mondiales de la guerre en Ukraine, y compris la crise énergétique et l’insécurité alimentaire.

Après le sommet de l’OTAN, Justin Trudeau sera accueilli par le président espagnol Pedro Sanchez pour une courte visite avant de rentrer au Canada. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.