Confinement: petit guide pour les adolescents et leurs parents

MONTRÉAL — Des experts du CHU Sainte-Justine ont développé un document pour aider les adolescents (et leurs parents…) à traverser cette période de confinement de la manière la plus saine et la plus harmonieuse possible.

«L’idée derrière le document c’est comment aider nos ados à avoir un bon confinement, et pas un bon emprisonnement, a expliqué un des auteurs, le psychologue Louis Picard. Donc, comment réussir à s’approprier la période actuelle pour en faire quelque chose qui peut être positif et que ce ne soit pas seulement une situation où on est contraint et confiné.»

Le document de sept pages, qui est disponible en ligne, couvre une myriade de sujets, des relations amoureuses à l’hygiène personnelle en passant par les études et les stratégies à adopter pour combattre le stress et l’ennui.

On accorde aussi beaucoup d’attention aux relations entre les adolescents et leurs parents – des relations qui, en plus d’être parfois difficiles, seront probablement mises à l’épreuve par une situation bien particulière qui de surcroît s’accompagne de nouvelles contraintes.

«C’est sûr que les adolescents sont bouleversés par ce qui se passe actuellement parce qu’on est en train de rajouter des règles à des adolescents qui déjà peuvent réagir à des règles qui sont plus difficiles», a dit M. Picard.

Mais avec les bonnes stratégies, croit un autre des auteurs du document, tout devrait plutôt bien aller.

«On va probablement voir des adolescents trouver leurs parents pas si pires que ça, finalement», a lancé le docteur Olivier Jamoulle.

Rôle à jouer

Le document propose aux adolescents de jouer un rôle actif pendant la crise, par exemple en donnant un coup de pouce à des personnes âgées ou en offrant une oreille attentive à des amis qui en ont besoin.

«Ce sont des façons vraiment pratiques pour les adolescents de manifester qu’ils sont importants et qu’ils ont un rôle à jouer dans la société», a dit M. Picard.

Les deux experts croient qu’on tend trop souvent à sous-estimer la conscience sociale des adolescents et leur désir de faire leur part.

«On pourrait avoir un message un peu stéréotypé, de dire que les adolescents n’écoutent pas, ils enfreignent les règles, etc., a dit le docteur Jamoulle. Je pense que ce n’est pas tout à fait vrai. Je pense qu’ils vont être d’excellents acteurs et peut-être même aider d’autres personnes en difficultés.

«À date, ce que j’ai entendu lors des suivis téléphoniques, ce sont des adolescents qui collaborent très bien, et peut-être même qui vont être créatifs. Je suis convaincu que des adolescents vont s’entraider.»

Une telle implication donnera aux jeunes un but et un sentiment d’utilité, a dit Louis Picard.

L’important, conclut-il, est de rester concentré sur le moment présent.

«C’est sûr que quand on commence à regarder l’avenir, c’est la meilleure façon de paniquer pour tout le monde, on se met à faire de l’anticipation, a rappelé M. Picard. Mais à l’heure actuelle, les données ne nous permettent pas d’avoir une anticipation réaliste de ce qui va se passer. (…) La meilleure attitude, c’est vraiment de revenir au moment présent, de se donner des projets à court terme, de faire des listes… Si on garde un focus sur le moment présent, on va tous mieux s’en sortir.»

—————–

Dix conseils pour les adolescents (et leurs parents):

1. Évite de consulter docteur Google, qui a souvent plus d’inquiétudes qu’autre chose à transmettre.

2. Garde une liste des trucs qui aident à te changer les idées: musique, silence, activité physique, etc.

3. Demande à ton amoureux(euse) un objet qui te fera penser à lui/elle: un toutou, une photo, un chandail, un foulard, une lettre manuscrite… Ça aide à combattre l’ennui.

4. Écris un journal intime dans lequel tu notes tes activités, décris tes sentiments, explique les événements.

5. Évite de gérer les conflits avec tes amis par textos. En cas de besoin, utilise des applications d’appel vidéo.

6. En cas de crise (probable) avec tes parents, chacun devrait prendre un moment de repos pour laisser retomber les émotions avant de reprendre le dialogue.

7. Il existe plusieurs moyens pour ne pas perdre contact avec tes amis: tous écouter le même film en même temps et en discuter en ligne, organiser un party virtuel…

8. Ton horaire de sommeil et d’éveil devrait se situer entre ce que tu faisais les fins de semaine et les jours d’école avant la pandémie.

9. Habille-toi et prends une douche tous les jours… On résiste à l’envie de passer toute la journée en pyjama!

10. Mange trois repas (diversifiés et équilibrés, idéalement) par jour.

——————-

Sur internet:

https://www.cps.ca/uploads/tools/Trucs_et_astuces_pour_un_confinement_moins_difficile_a_ladolescence_final.pdf

Les plus populaires