Congédiée après avoir remis un billet du médecin, une travailleuse recevra 12 000 $

MONTRÉAL — Un employeur devra verser plus de 12 000 $ à une préposée à l’entretien ménager qu’il avait congédiée sur-le-champ, après qu’elle lui eut annoncé qu’elle prenait un congé de maladie, billet du médecin à l’appui.

Son employeur était allé jusqu’à prendre son billet du médecin, à le chiffonner et à lancer la boule de papier en direction de la travailleuse, rapporte le Tribunal administratif du travail dans sa décision.

Du coup, l’employeur avait annoncé à la travailleuse qu’il n’acceptait pas son absence et que dorénavant, elle ne travaillerait plus pour lui.

La travailleuse avait donc porté plainte au Tribunal administratif du travail, arguant qu’elle avait été congédiée en raison de l’exercice d’un droit prévu au Code du travail, à savoir s’être absentée pour cause de maladie. Le médecin l’avait mise en arrêt de travail pour quatre semaines.

Fait à noter, l’employeur ne s’est pas présenté lorsque la plainte de la travailleuse a été entendue par le Tribunal. Il n’a donc présenté aucune preuve.

«En omettant de se présenter à l’audience pour y faire valoir ses prétentions», écrit le Tribunal, l’employeur «s’est privé de la possibilité de se faire entendre et d’exposer sa version des faits».

Pour le Tribunal donc, «une seule conclusion s’impose: la plaignante a été congédiée parce qu’elle a annoncé à l’employeur qu’elle s’absenterait du travail pour raison de santé».

Le Tribunal annule donc le congédiement de la travailleuse. Il ordonne à l’employeur de la réintégrer dans son emploi «avec tous ses droits et privilèges, dans les huit jours de la notification de la présente décision».

De plus, il ordonne à l’employeur de lui verser la somme de 12 528 $ dans les huit jours suivant la notification de la décision, pour compenser le salaire perdu pendant la période, ce qui inclut les intérêts.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.