Congés du temps des Fêtes: pas d’exception pour les travailleurs de la santé

QUÉBEC — Pas d’accommodement possible pour les travailleurs de la santé qui ne peuvent se réunir avec leurs proches dans les dates prévues aux Fêtes.

Le gouvernement Legault estime que cela pourrait être «dangereux pour la population». 

Les partis d’opposition réclamaient des assouplissements aux règles édictées pour la période des rassemblements autorisés, entre le 24 et le 27 décembre. 

Règle générale, des professionnels de la santé obtiennent leur congé soit à Noël, soit au jour de l’An. Donc la moitié du personnel ne pourrait fêter Noël avec de la famille. 

Autant le Parti libéral (PLQ) que Québec solidaire (QS) demandent donc de la souplesse pour les travailleurs de la santé qui obtiendront des congés hors des dates de rassemblements autorisés.   

«C’est un angle mort du plan du gouvernement et c’est un oubli qu’il faut absolument corriger, a plaidé le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois. Je pense aux infirmières qui ont fait des heures supplémentaires obligatoires pendant des mois et qui vont se retrouver à fêter Noël enfermées dans leurs appartements.»

Selon lui, le gouvernement doit «faire preuve de créativité» et accorder à tous au moins une journée de congé dans la fenêtre des quatre jours de festivités.

«Le gouvernement peut confirmer qu’avec son plan, des dizaines de milliers de travailleurs de la santé sont exclus de son contrat moral et ne pourront pas célébrer Noël?» a demandé la porte-parole libérale en matière de Santé, Marie Montpetit, à la période de questions.

Le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant, a clairement indiqué qu’il n’y a pas de dérogation possible. Il faut vraiment respecter la quarantaine de sept jours avant et après les quatre jours de festivités de groupe autorisées, a-t-il insisté, en rappelant que les hôpitaux sont déjà dans un état critique en janvier.

«Ce n’est pas négociable, et ce n’est pas négociable parce que ça peut être dangereux pour la population. (…) Donc, il faut vraiment s’en tenir au plan.» 

Laisser un commentaire