Congrès du Parti conservateur: l’ex-candidat au leadership Peter MacKay sera absent

TORONTO — L’ancien candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, Peter MacKay, n’assistera pas au congrès virtuel que le parti s’apprête à tenir. 

Dans une déclaration à La Presse Canadienne, M. MacKay invoque des raisons familiales et professionnelles. Il explique vouloir consacrer son temps à sa jeune famille, à la pratique du droit et à son travail non-partisan à la firme Deloitte.  

Pendant plusieurs années, Peter MacKay a été l’un des ministres les plus influents du gouvernement conservateur dirigé par Stephen Harper. Sa décision de ne pas se présenter au congrès qui débutera jeudi survient quelques mois après qu’il ait été défait par Erin O’Toole dans la course au leadership du parti qui a pris fin en affichant des divisions entre diverses factions du parti.  

Depuis le dénouement de la course au leadership, Peter MacKay et Erin O’Toole ne se sont à peu près pas parlés.  

Malgré le format électronique de ce congrès rendu nécessaire par la pandémie de COVID-19, Erin O’Toole a récemment promis un congrès majeur dans l’histoire canadienne, qui prouvera que le Parti conservateur est prêt à gouverner le Canada.  

Un autre ancien candidat au leadership, le député Derek Sloan, ne sera pas officiellement participant au congrès du parti dont il a été chassé par M. O’Toole il y a plusieurs semaines. Cependant, M. Sloan a dit que son épouse y prendrait part et a promis un appui aux délégués qui prendront position en faveur de politiques de conservatisme social.  

Derek Sloan a été expulsé du Parti conservateur après qu’il ait été révélé qu’un homme lié au suprémacisme blanc avait versé un financement à sa campagne à la direction.  

L’expulsion du député Sloan n’a pas déçu que ses partisans; elle a aussi indisposé des membres plus modérés du parti qui estiment que les choses ont été mal faites.  

L’autre candidate défaite lors de la course à la direction, Leslyn Lewis, est en bons termes avec le chef. Elle sera parmi les organisateurs du congrès et elle sera candidate dans un bastion conservateur de l’Ontario lors des prochaines élections fédérales.

Laisser un commentaire