Conor McGregor se blesse gravement à la cheville, Dustin Poirier l’emporte au UFC 264

LAS VEGAS — Dustin Poirier a battu Conor McGregor pour une deuxième fois en six mois lorsque ce dernier s’est blessé sévèrement à la cheville dans les dernières secondes du premier round, en finale du UFC 264.

Le combat a été arrêté après la fin du round quand McGregor (22-6) ne pouvait plus continuer. La plus grande star des arts martiaux mixtes ne s’est jamais relevée après être tombée au sol, à la suite d’un coup de dernière minute de Poirier (28-6). 

Poirier devient donc aspirant obligatoire pour la catégorie des poids légers. 

La jambe de McGregor se serait cassée sur une parade de son adversaire plus tôt dans le combat, selon Poirier.

Poirier était largement en contrôle du premier round, bloquant les coups de pied de McGregor et atteignant son adversaire à plusieurs reprises, avant de le contrôler au sol. Après une longue série de coups de poing et de coude sur McGregor, Poirier l’a fait tomber une dernière fois. La cheville de McGregor a alors tourné de façon macabre pendant sa chute.

McGregor était furieux des circonstances de sa défaite avant d’être escorté hors de l’octogone.

«Ce n’est pas fini!», a-t-il crié.

Poirier a arrêté McGregor au deuxième round quand ils se sont rencontrés à Abu Dhabi en janvier, se vengeant d’une défaite par K. O. au premier round en 2014. Après un affrontement à sens unique, la décision d’organiser un troisième combat six mois plus tard a été remise en doute. McGregor a toutefois demandé une chance pour corriger ses erreurs et Poirier a accepté l’énorme chèque de paye qui vient en partageant l’octogone avec McGregor.

Plutôt que de choisir un duel plus facile ou un autre combat de boxe, McGregor voulait une deuxième chance contre Poirier après avoir été arrêté par K. O. pour la première fois de sa carrière. Il avait affirmé avoir été distrait par ses plans de combattre Manny Pacquiao cette année-là, et avait promis de se consacrer aux arts martiaux mixtes à l’entraînement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.