Consultations pour protéger des touristes délinquants les sept plages de Gaspé

GASPÉ, Qc — La Ville de Gaspé se montre prévoyante en lançant cette semaine des consultations publiques sur les usages à venir des plages de la région.  

Pendant tout l’été dernier, la région a été perturbée par des hordes de touristes manquant de savoir-vivre, selon les autorités locales. 

Certains vacanciers ont occupé des espaces qui ne sont pas prévus pour le camping, comme les plages, laissant sur place leurs déchets, tout en menaçant des écosystèmes fragiles.   Certains ont installé leur tente dans des milieux humides protégés.   

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, avait réclamé que la Sûreté du Québec (SQ) dépêche sur place un plus grand nombre de patrouilleurs chargés de sévir contre les touristes délinquants. Elle avait aussi demandé qu’un budget soit débloqué par le gouvernement du Québec pour permettre aux municipalités gaspésiennes les plus touchées d’embaucher des agents de sécurité chargés d’assurer le respect des règlements.  

Pour sa part, le maire de Gaspé, Daniel Côté, avait qualifié la situation d’enfer.   

Le maire Côté affirme que les écarts de l’été 2020 ne doivent plus se reproduire cette année. Il annonce que des discussions sont en cours avec le gouvernement pour que des pouvoirs légaux soient transférés.   

Daniel Côté invite les citoyens à remplir un questionnaire dont les réponses à être fournies d’ici le 21 mars aideront la Ville à orienter ses priorités d’action pour mieux réglementer et encadrer les différentes utilisations des sept plages que compte la municipalité.    

La Ville de Gaspé a mandaté le Comité ZIP Gaspésie afin de mener des consultations ayant pour but de recueillir l’opinion des résidents et utilisateurs des plages.

Laisser un commentaire